Assurance santé

Du 14 au 18 mai, c'est la semaine de dépistage du cancer de la peau

Publié par le

Cette semaine, 300 dermatologues proposent des consultations gratuites

Cette semaine a lieu la semaine de dépistage du cancer de la peau. A partir de ce lundi 14 mai, 300 dermatologues proposent des consultations gratuites afin de sensibiliser sur les risques de cette maladie.

Un dispositif de télé-dépistage a été mis en place cette année

Faites-vous dépister. Cette semaine, du 14 au 18 mai, le Syndicat National des Dermatologues Vénéréologues (SNDV) organise la semaine de dépistage du cancer de la peau. A partir d’aujourd’hui, 300 dermatologues proposent des consultations gratuites en cabinet mais aussi via un télé-dépistage. L’objectif est simple : sensibiliser le plus grand nombre aux risques du cancer de la peau. Avec ce système de gratuité, le SNDV souhaite permettre à tous les Français de pouvoir se faire dépister. Le syndicat rappelle également qu’il est conseillé de consulter un spécialiste une fois par an.

Le nombre de cancers de la peau a triplé en 32 ans

Dédier une semaine au dépistage cette maladie est une nécessité absolue pour le SNDV. Entre 1980 et 2012, le nombre de cancers de la peau a triplé selon l’Institut national du cancer (INCa). Interviewée par 20 minutes, la dermatologue Catherine Oliveres-Ghouti explique qu’un « enfant né dans les années 2000 a 10 fois plus de risques d’avoir un mélanome à l’âge adulte qu’un enfant né en 1980 ». En France ce sont près de 80 000 nouveaux cas qui sont diagnostiqués chaque année selon la Direction générale de la Santé. Et pour 70 % d’entre eux, des « expositions excessives au soleil » en sont à l’origine. « Le culte de la peau caramel fait des ravages », indique Catherine Oliveres-Ghouti à 20 minutes.

C’est pour cette raison que le SNDV souhaite rappeler à tous les Français qu’il est nécessaire de se protéger des UV artificiels et naturels. Il est en outre recommandé aux personnes à risque de consulter régulièrement un dermatologue. Les personnes présentant un grand nombre de grains de beauté, qui ont des antécédents familiaux ou bien encore qui ont un phototype très clair, sont concernées.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES