Du neuf dans le dispositif de vaccination en France

Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Du neuf dans le dispositif de vaccination en France

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Du neuf dans le dispositif de vaccination en France

|
Consultations : 3787
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance santé : Economisez sur votre assurance santé

Le dispositif de vaccination pourrait connaître quelques transformations. En effet, le système tel qu’il existe actuellement serait « illisible, complexe et inégalitaire », selon le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) qui propose sa réorganisation. Cela concernerait surtout les vaccins  « réellement » obligatoires et ceux qui ne devraient pas l’être.

Réorganiser le dispositif

Le HCSP est particulièrement sensible à la complexité du dispositif français de vaccination. Il propose donc une réorganisation entière, surtout en ce qui concerne l’obligation de se faire vacciner contre la diphtérie, le tétanos et la polio qu’il remet vivement en cause. Selon le HCSP, les autorités sanitaires devraient organiser des débats sur ce point de divergence et amorcer un véritable changement.

Actuellement, le calendrier vaccinal fait mention de plusieurs vaccins qui ne sont pas obligatoires. Or, ces vaccins servent généralement à prévenir des maladies sérieuses voire mortelles, telles que l’hépatite B.

Des vaccins gratuits pour tous

Cette coexistence dans ce calendrier des vaccins jugés non indispensables et de ceux considérés comme obligatoires serait problématique.

Le système de vaccination va-t-il bientôt changer ?Le HCSP estime que cela conduit la population à moins prendre en considération les vaccins recommandés. D’où, cette réaction de l’instance qui estime que chaque citoyen devrait pouvoir accéder à la vaccination.

Pour ce faire, tous les vaccins inscrits sur le calendrier vaccinal devraient être gratuits, d’autant plus que cette gratuité change d’un vaccin à un autre, d’un département à un autre ou même en fonction de l’âge de la personne. Le HCSP juge donc nécessaire de mette en place cette réforme pour lutter contre ces inégalités.

Face au coût des différents soins, il vaut mieux être assuré. D’ailleurs, cela ne représente pas forcément une dépense considérable. En effet, si vous utilisez un comparateur d’assurances, vous pouvez accéder à une mutuelle santé pas chère qui correspond toutefois à vos besoins.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS