• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

E-Santé : Pasteur mutualité rembourse les objets connectés

Publié par le , Mis à jour le 01/10/2015 à 11:39

Les objets connectés de santé ont de plus en plus la côte auprès des Français. En effet, ils les aident à prendre soin d’eux et leur permettent un suivi simple de leur santé, activité physique… Ces objets commencent à avoir ont un réel impact sur les secteurs de l’assurance. En effet, Pasteur mutualité est une mutuelle qui a passé ce nouveau cap, et qui vient de sortir un toute nouvelle formule qui prend en charge les objets santé connectés de santé.

Prise en charge totale ou partielle

Le Groupe Pasteur Mutualité permet donc à ses assurés de pouvoir bénéficier d’une prise en charge de leurs objets connectés e-santé. Cette prise en charge peut être partielle ou totale, et varie entre 75 et 150 euros pour une durée de deux ans.

Trois types d’objets connectés sont concernés par cette offre. Les objets comme les bracelets ou montres qui sont liés à des activités physiques, ceux qui permettent un suivi physiologique et enfin ceux qui permettent une observation des prescriptions médicales de type pilulier.

Pasteur mutualité n’a pas accès aux données

Pasteur mutualité ne peut en aucun cas avoir accès à vos données personnelles de santé. La mutuelle l’a bien compris, les Français font attention à leur données privées

Avec cette offre, le groupe souhaite cibler ses clients principaux qui sont des professionnels de la santé. Il souhaite en effet qu’ils puissent utiliser ces objets comme un dispositif de prévention. Pour ne pas les effrayer quant à leurs données personnelles, Pasteur mutualité assure qu’elle n’aura accès à aucune donnée personnelle.

Le but  réel de la mutuelle avec sa nouvelle offre, est de permettre à un maximum de ses adhérents de pouvoir prendre soin de sa santé. Ainsi, avec une meilleure santé, cela permet de réduire le niveau de remboursement de leurs soins.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES