• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

En France, 25 000 personnes ignorent être séropositives

Publié par le

C'est la journée mondiale de la lutte contre le sida

Alors que ce  1er décembre est la journée consacrée à la maladie du sida, des chiffres publiés par l’association Aides montrent une méconnaissance du sujet de la séropositivité. Malgré l’avancée de la recherche, plus de 25 000 Français ignorent qu’ils sont séropositifs.

1er décembre : journée mondiale de la lutte contre le sida

La journée mondiale de lutte contre sida, organisée tous les 1ers décembre permet de rappeler que cette maladie reste peu connue. L’association Aides a publié le 28 novembre un sondage montrant que les Français ignorent beaucoup de choses au sujet de la séropositivité. Les 18-24 ans sont par exemple 30 %  à reconnaître être mal à l’aise à l’idée de travailler avec une personne séropositive.  La « peur de la contamination » comme principale peur invoquée démontre bien l’ignorance sur les modes de transmission du virus. A ce sujet, 87 % des Français pensent qu’avoir un rapport sexuel sans préservatif avec un partenaire séropositif sous traitement représente un risque élevé de contamination.

Des idées-reçues qui persistent

Ces peurs résistent à l’avancée de la science. Aides rappelle d’ailleurs « qu'une personne séropositive qui prend correctement son traitement et dont la charge virale est dite indétectable depuis plus de six mois, ne peut pas transmettre le virus ». Parallèlement au fait que l’association réclame une mobilisation pour une meilleure sensibilisation, l’Etat lance une campagne en faveur du dépistage. En France, 6 000 personnes découvrent chaque année qu’elles sont séropositives au VIH. Cet examen est d’autant plus important que le ministère estime que 25 000 personnes ignorent leur séropositivité.

Se faire dépister est primordial

« Plus on connaît tôt son statut sérologique, plus le bénéfice est grand » explique le Dr François Bourdillon, directeur général de Santé publique France. Par rapport à 2016, le nombre de découvertes de malades du VIH a baissé de 5 %. Cela reste néanmoins stable si l’on regarde les chiffres pour les homosexuels. Pour rappel il existe quatre possibilités pour se faire dépister : l’autotest, le test rapide, le test dans un CeGIDD et enfin le test en laboratoire. Les campagnes de prévention rappellent justement ces 4 moyens.  

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES