• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Encore trop d'attente pour voir l'ophtalmologiste

Publié par le , Mis à jour le 20/12/2017 à 16:06

Combien de temps attendez-vous pour un rendez-vous chez l'ophtalmo ?

Selon une récente étude dévoilée par Le Journal du dimanche (JDD), il faut parfois s’armer d’une patience redoublée pour pouvoir consulter un ophtalmologiste en France. De plus, les délais varient d’une région à l’autre pour atteindre par exemple 156 jours en Bretagne. Coup de projecteur.

132 jours d’attente dans l’Ouest

Hors cas d’urgence, les délais d’attente sont encore très importants dans de nombreuses régions lorsqu’il s’agit de consulter un ophtalmologiste selon l’enquête menée par l’institut IFOP et dévoilée par le JDD.

Réalisée auprès de 2 700 praticiens libéraux, l’étude évoque un délai d’attente moyen de 87 jours. Plus précisément, pour près d’un tiers des professionnels sollicités, il faut attendre 3 mois pour consulter et, dans 5 % des cabinets, il faut attendre plus de 9 mois.

Si vous souhaitez acheter une nouvelle paire de lunettes, mieux vaut vivre en Ile-de-France où le délai d’attente moyen atteint 46 jours ou en région Provence-Alpes-Côte d'Azur (48 jours). En revanche, l’Ouest oblige à la patience puisqu’il faut attendre 132 jours en moyenne dans les villes où l’on compte moins de 20 000 habitants.

Davantage d’ophtalmos formés

Cette étude révèle que les grandes agglomérations affichent des délais d’attente assez acceptables (par exemple, 28 jours à Marseille ou 40 jours à Paris). Mais, là aussi, il existe des disparités. Ainsi, à Nantes, il faut attendre 70 jours avant de pouvoir consulter un ophtalmo. Ce délai atteint même 141 jours dans la Ville rose.

Si l’on s’intéresse aux ophtalmologistes, l’attente est moins longue (ndlr : 76 jours en moyenne) si le professionnel de santé pratique des dépassements d’honoraires. En l’absence de tels dépassements, le délai se fixe à 102 jours.

Le groupe Point Vision qui a commandé cette étude ne nie pas la longueur des délais d’attente pour la consultation d’un ophtalmologiste mais considère qu’ils sont « en voie de stabilisation ». Membre du Syndicat National des Ophtalmologues de France (SNOF), Thierry Bour se félicite quant à lui que ces délais ne s’aggravent pas à l’heure de la multiplication des départs à la retraite. Et l’intéressé d’ajouter que l’on assiste actuellement à une hausse du nombre de nouveaux praticiens.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES