Assurance santé

Faut-il donner plus de poids aux mutuelles santé ? Les Français soutiennent la Sécu

Publié par le , Mis à jour le 01/09/2021 à 14:42

Faut-il donner davantage de poids à la Sécurité sociale ou aux complémentaires santé ? C’est au fond la question posée par la réforme de la « Sécu », qui pourrait être l’un des enjeux de la prochaine élection présidentielle. Le Haut Conseil pour l’avenir de l’Assurance maladie (HCAAM) est en tout cas en train de se pencher sur cet enjeu majeur depuis le début de l’année, à la demande de l’exécutif et plus particulièrement du ministre de la Santé, Olivier Véran. Le HCAAM doit rendre à l’automne un rapport à ce sujet. 

Trois scénarios pour une réforme du couple Sécu/mutuelles

En attendant, plusieurs pistes seraient actuellement à l’étude. Un premier scénario, de staus quo, prévoyait de conserver l’actuelle répartition des tâches entre la Sécurité sociale et les complémentaires, mais en facilitant l’accès aux secondes et en diminuant les restes à charge. 

Un deuxième scénario envisagerait de créer une « Grande Sécu », qui renforcerait les prérogatives de l’assurance obligatoire, et réduirait donc celui des complémentaires et mutuelle santé. Enfin, dans un troisième scénario, c’est l’inverse qui se produirait : les complémentaires santé prendrait intégralement la place de l’Assurance maladie pour certains remboursements.

Mais quelle est à l’heure actuelle la position des assurés français sur ce débat ? Un premier sondage mené par l’IFOP et commandé par la mutuelle Aesio donne une première indication. Selon cette enquête réalisée auprès de 2005 personnes, 41% des Français seraient plutôt favorables au premier scénario, c’est-à-dire conserver l’actuelle réparation des tâches entre la « Sécu » et les complémentaires santé.

Dans une proportion légèrement moindre (38%), les Français souhaitent que ce soit la Sécurité sociale qui prenne à l’avenir plus de place que les complémentaires santé. Finalement, seulement 21% des sondés espèrent que l’assurance privée prendra le pas sur l’assurance santé obligatoire

L'assurance privée plébiscitée par les chefs d'entreprises

Cette dernière solution semble être davantage plébiscitée du côté des entreprises, selon une étude également récente du groupe de protection sociale Malakoff Médéric : 70% des dirigeants interrogés estiment en effet que le système de santé est bien géré par les assureurs privés. Mais ils ne sont que 43% à considérer qu’il l’est aussi par l’Assurance maladie. Il faut bien sûr rappeler que pour les salariés du privé, l’adhésion à une complémentaire santé collective est obligatoire, depuis l’accord national interprofessionnel (ANI) de 2016.

À l’échelle de l’ensemble des Français, il semblerait que la santé soit devenue quoiqu’il en soit un enjeu majeur, depuis le début de la crise sanitaire. Le Covid-19 a par exemple accéléré la mutation vers certains soins ou services de santé, comme la téléconsultation. À cet égard, 55% des sondés estiment par exemple que le rôle des complémentaires et/ou des mutuelles santé va nécessairement s'étendre pour favoriser l’accès à la télémédecine.

La santé, première préoccupation des électeurs

Ainsi, 43% des personnes interrogées considèrent que les prérogatives des assureurs complémentaires va gagner en ampleur à l’avenir. S’ils le souhaitent, c’est aussi que leur rôle au cœur de la pandémie a été satisfaisant : 77% des Français affirment avoir été bien pris en charge par leur complémentaire santé durant cette période (plus que par la Sécurité sociale (70%)).

Mais l’irruption de la santé dans le débat public est telle qu’elle pourrait aussi éclipser certains des thèmes récurrents des campagnes présidentielles. Toujours selon l’enquête d’Aesio, la santé serait bien actuellement la première préoccupation de 72% des Français, contre 60% en 2017. Elle devancerait ainsi la sécurité et la lutte contre le terrorisme. À titre d’exemple, plus d’un Français sur deux (58%) compte améliorer sa couverture santé dans les mois à venir. Le lancement imminent de la campagne présidentielle permettra vite de savoir si cette nouvelle préoccupation des électeurs est bien entendue par les futurs candidats.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}