Frontaliers : manifester pour maintenir le droit de choisir

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Frontaliers : manifester pour maintenir le droit de choisir

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Frontaliers : manifester pour maintenir le droit de choisir

|
Consultations : 1577
Commentaires : 0
Pourquoi les frontaliers souhaitent conserver

Samedi dernier, les frontaliers français, qui travaillent en Suisse, ont lancé une « opération escargot ». Le but reste le même : maintenir leurs droits à choisir une assurance privée pour leur couverture maladie.

L’ « opération escargot » s’intensifie

C’est près de la frontière Suisse que ces quelques centaines de frontaliers ont manifesté le 22 février. La requête reste la même qui n’est autre que de continuer à avoir la possibilité de choisir entre le système de santé suisse, le français ou une assurance santé privée. Cette manifestation dans le Jura a duré environ deux heures. Sur place, la gendarmerie a compté une cinquante de véhicules. À rappeler que celle de samedi dernier n’est pas la première manifestation de ces frontaliers pour cette année, ils en sont déjà à leur troisième opération escargot.  La première opération datait de fin janvier à Pontarlier et à Morteau, le deuxième qui s’est déroulé à Saint-Louis au tout début de ce mois a même réunit 11 000 frontaliers.

Pouvoir choisir : plus qu’un droit

Si l’opération s’intensifie, c’est dû au fait que le droit d’option est plus que nécessaire pour ces frontaliers. Ces quelques 170 000 personnes concernées veulent ainsi conserver leur possibilité de choisir entre le système de santé Suisse, l'Assurance maladie française et une assurance privée. En effet, la majorité de ces frontaliers français préfèrent souscrire une assurance privée puisque ce contrat leur permette de bénéficier de garanties étendues en déboursant un minimum d’argent.

Pourquoi insistent-ils sur le sujet ? A partir du début du mois de juin prochain, les frontaliers adhérents au système de santé français devront se contenter de passer à travers la Sécu une fois leur contrat arrivé à date d’échéance. À cela s’ajoute une cotisation de 6% déduit sur leur revenu fiscal et qui augmentera de 2 % dans deux ans. Toutefois, les nouvelles personnes qui travaillent en Suisse maintiendront le choix entre l’assurance maladie en Suisse et celle en France.

Une protection santé idéale pour les frontaliers

Beaucoup de mutuelles santé proposent actuellement une formule dédiée exclusivement aux personnes qui travaillent en Suisse mais qui résident en France. En effet, cette formule peut proposer entre autres une couverture de santé complète tant qu’en France qu’en Suisse. Les remboursements peuvent même se faire en 24 heures seulement. Ainsi, une bonne mutuelle santé pour les frontaliers sera donc utile pour faire face aux dépenses de santé, aux changements de statut salarial mais surtout pour prendre en charge les accidents qui peuvent nécessiter une hospitalisation.

Si vous êtes à la recherche d’une couverture de santé, voici comment il faut vous y prendre pour trouver la bonne !

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS