Assurance santé

Google se lance dans la mutuelle santé

Publié par le , Mis à jour le 03/09/2020 à 10:51

Google se lance dans la mutuelle santé pour les entreprises

Google se lance dans la mutuelle santé. Aux Etats-Unis, le géant du web a décidé de s’associer à Swiss Re pour offrir une assurance destinée aux entreprises américaines. L’objectif est de les aider à maîtriser leurs dépenses liées aux frais médicaux.

Aider les entreprises à maîtriser les coûts de santé

Le secteur de la mutuelle santé compte désormais un nouvel acteur. Aux Etats-Unis, une filiale de la maison mère de Google a décidé de s’associer à Swiss Re pour lancer une offre d’assurance santé destinée aux entreprises.

Verily du groupe Alphabet (maison mère de Google) a annoncé le lancement de « Coefficient Insurance ». Comme l’annonce l’Argus de l’assurance, cette nouvelle société commercialisera des contrats « stop loss ». Des contrats pour des entreprises qui couvrent elles-mêmes les dépenses de santé de leurs salariés.

L’un des objectifs de Verily est de déterminer les risques et aider les entreprises à maîtriser leurs dépenses. Il faut savoir qu’aux Etats-Unis, les grandes entreprises financent elles-mêmes les frais liés à la santé. Au total, les dépenses de santé représentent 18% de l’économie du pays. En 2016, les coûts ont atteint la somme de 3 300 milliards de dollars en 2016.

Dans un communiqué de presse relayé par Selectra, Andy Conrad, le PDG de Verily explique : « Depuis des années, les employeurs font face à des coûts croissants et de plus en plus imprévisibles dans le domaine de la santé. Coefficient vise à limiter les inconnues dans ce domaine et fournir de meilleurs outils pour contrôler les coûts pour les employés autofinancés ». Les entreprises pourront s’appuyer sur « un moteur de tarification fondé sur l’analyse ».

Quand Amazon s’associe à Aviva France

Ce n’est pas la première fois qu’un géant du web décide de se lancer dans les assurances. Fin 2018, Aviva France officialise un partenariat avec le géant de l’e-commerce. Une collaboration qui permettait aux 3 millions de clients Aviva de régler leurs contrats d’assurance auto et habitation via Amazon Pay.

Un an plus tard, entre 3 et 5% des paiements sur le site d’Aviva France sont réalisés avec Amazon Pay : « Une belle performance  pour le monde de l’assurance » estime dans les colonnes du JDD, Blandine Chaghal, directrice commerciale direct d’Aviva.

Amazon qui envisagerait de lancer un comparateur d’assurances au Royaume-Uni. En 2018, l’entreprise américaine aurait sondé différentes compagnies d’assurance européenne pour savoir si ce projet pouvait avoir un avenir.

Une mutuelle santé obligatoire pour les salariés du privé

En France, les entreprises du secteur privé sont dans l’obligation de proposer une mutuelle santé à leurs salariés. Elles doivent prendre en charge 50% du tarif de l’assurance. Le salarié n’a pas le droit de refuser d’adhérer à une mutuelle santé collective. En revanche s’il pense que l’assurance santé ne répond pas assez à ses besoins, il peut contracter une couverture supplémentaire appelé « surcomplémentaire ».

Pour rappel, une société doit proposer « un panier de soins minimal » qui doit garantir les garanties suivantes :

  • L’intégralité du ticket modérateur sur les consultations, les actes et les prestations remboursés par l’Assurance Maladie
  • Un forfait journalier hospitalier de 20 euros par jour. Il sera de 15 euros pour un service psychiatrique d’un établissement de santé.
  • Les frais dentaires à hauteur de 125% du tarif conventionnel de l’Assurance maladie
  • Les frais optiques pour une période de 2 ans avec une prise en charge de 100 euros pour des verres simples et 150 euros pour la monture et verres complexes.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES