Assurance santé

Grippe : 3 000 euros pour se faire injecter le virus

Publié par le

Des médecins américains cherchent des cobayes pour une étude sur la grippe

Des scientifiques américains sont à la recherche de 80 personnes pour une étude sur les effets de la grippe dans le corps. Les cobayes retenus pour cette expérience devront inhaler une souche du virus. Ils seront rémunérés à hauteur de 3 000 euros.

Une étude pour évaluer la gravité des manifestations du virus

Seriez-vous prêts à accepter de vous faire injecter volontairement le virus de la grippe contre 3 000 euros ? C’est ce que proposent des scientifiques de l’Institut national américain des allergies et maladies.

Pour participer à cette étude, les cobayes doivent être âgés de 18 à 50 ans et être en bonne santé. Les 80 personnes qui seront retenues devront « inhaler un spray nasal contenant une souche de grippe A saisonnière (H1 N1). Une fois le virus injecté, ils passeront une semaine à l’hôpital afin d’empêcher un risque de contagion. Des prélèvements nasaux, de la gorge et sanguin seront effectués afin de vérifier l’état de santé des patients.

Deux semaines après l’injection du virus, les malades seront invités à décrire leurs symptômes aux scientifiques. Ils seront ensuite suivis pendant 90 jours. Cette étude a pour objectif d’évaluer l’impact des anticorps et la gravité des manifestations de la grippe. Les résultats pourront aussi permettre d’aider les médecins à élaborer de nouveaux traitements et des vaccins.

Il faut dire que la grippe continue de faire des victimes à travers le monde. En France, le virus a été responsable de la mort de 9 900 malades et a touché 1,8 million de personnes rien que pour la saison dernière.

Un remboursement du vaccin à 100%

Depuis le 15 octobre 2019, les Français peuvent se faire vacciner contre la grippe. Nouveauté pour cette saison : les pharmaciens ont été autorisés à pratiquer des injections. Un nouveau dispositif qui a pour but d’offrir aux patients confrontés aux déserts médicaux une possibilité de se faire vacciner.

Rappelons que les personnes fragiles (personnes de plus de 65 ans, personnes obèses, femmes enceintes ou encore personnes atteintes de certaines maladies chroniques) ont reçu dans leur boîte aux lettres « un bon de pris en charge » envoyé par l’Assurance maladie. Ce document permet d’obtenir un remboursement à 100% du vaccin.

Pour les personnes qui ne se font pas vacciner, il est recommandé de se laver régulièrement les mains, de tousser ou éternuer dans son coude, de porter un masque pour les malades ou encore d'utiliser des mouchoirs jetables.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES