Assurance santé

Grippe : 30% de doses de vaccins supplémentaires commandées

Publié par le , Mis à jour le 23/09/2020 à 15:57

Le gouvernement a commandé davantage de vaccins contre la grippe

La période automnale est redoutée par les professionnels. Avec l’arrivée de la grippe, le personnel médical craint une saturation rapide des services de réanimation. De nombreuses voix s’élèvent pour appeler les Français à se vacciner contre la grippe. Le gouvernement a d’ailleurs annoncé la commande de 30% de doses de vaccins supplémentaires.

Un nombre record de doses fabriquées par les industriels

Olivier Véran, le ministre de la santé a annoncé la commande de 30% de doses supplémentaires de vaccin contre la grippe. L’objectif est d’éviter la saturation des services de réanimation durant la période automnale. En effet, les médecins devront d’ici peu gérer les cas de Covid-19 ainsi que les malades de la grippe saisonnière .

Alors que la campagne de vaccination débutera le 13 octobre prochain, nombreux sont ceux à appeler les Français à se faire vacciner. C’est le cas de 75 députés qui encouragent les citoyens à se faire « vacciner massivement » pour éviter que la maladie complique la situation déjà très critique des hôpitaux.

La tribune demande que cette année, le vaccin antigrippal soit « pris en charge pour tous par les mutuelles » et pas seulement pour les personnes à risques et les plus de 65 ans.

Plus récemment, la prestigieuse Académie de médecine s’est prononcée pour un vaccin antigrippe « obligatoire pour les soignants ». Aujourd’hui, les professionnels de santé doivent obligatoirement être vaccinés contre la diphtérie, le tétanos, la tuberculose ainsi que la poliomyélite. Le vaccin de la typhoïde dépend de l’activité de la personne.

Cette année, les industriels ont décidé mettre les bouchées doubles pour répondre à la demande. Un nombre record de doses a ainsi été fabriquées.

Un vaccin gratuit pour les populations exposées à un risque de complication

Le vaccin contre la grippe est gratuit pour les populations exposées à un risque de complication. C’est le cas pour les plus de 65 ans, les femmes enceintes, les personnes obèses ou encore les personnes immuno-déprimées.

Chaque année, l’Assurance maladie envoie un « bon de prise en charge ». Les personnes éligibles à la vaccination peuvent retirer le vaccin en pharmacie sur présentation du document et se faire vacciner chez un professionnel de santé : médecin, infirmière ou même sage-femme.

Depuis septembre 2019, il est possible pour les majeurs de se faire vacciner par leur pharmacien. Attention, ces derniers ne peuvent pas vacciner les mineurs.

Les Ehpad redoutent la double peine

L’arrivée de la grippe est particulièrement redoutée par les directeurs des Ehpad. Des professionnels qui craignent « la double peine ». Dans un point presse de septembre 2020, Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa explique : « Pour qu’un résident soit protégé de la grippe, il faut qu’environ 80% de son environnement soit vacciné. Les personnes âgées sont souvent volontaires pour la vaccination. En revanche nous n’avons chaque année que 20 à 30% de salariés vaccinés ».

Lors d’une visite dans un Ehpad, Emmanuel Macron a présenté sa nouvelle stratégie pour protéger les personnes âgées. Le chef de l’Etat a assuré que le reconfinement des Ehpad n’était pas à l’ordre du jour.

Les malades du Covid-19 seront isolés mais les autres pourront continuer à avoir des interactions avec l’extérieur : "Jusqu'au bout et la maximum de temps possible il faut permettre aux citoyens en Ehpad à continuer d'avoir des interactions. Soit en maintenant des visites avec certaines contraintes soit en permettant à des extérieurs d'intervenir. C'est du cas par cas."

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES