Assurance santé

Grippe : fin de l'épidémie, près de 9000 morts

Publié par le , Mis à jour le 01/04/2019 à 09:48

La question de l’efficacité du vaccin s’est posée

L’épidémie de grippe est terminée selon l’agence Santé publique France. Cette année encore, les premières victimes sont les personnes de 75 ans et plus. Près de 8 800 morts ont été attribués à la grippe dans le pays.

Les personnes de plus de 75 ans, les principales victimes

L’épidémie de grippe est derrière nous. C’est ce qu’annonce l’agence Santé publique France. Selon elle, la grippe est responsable de 8 800 décès pour cette saison 2019. L’année dernière, près de 13 000 décès ont été comptabilisés. Une épidémie qui a débuté en janvier, plus tardivement que les autres années. Une nouvelle fois, la majorité des victimes sont des personnes âgées de 75 ans et plus. Par ailleurs, 677 foyers d’infections respiratoires aigües attribués à la grippe ont été signalés.

Cette année, la question de l’efficacité du vaccin s’est posée. Protège-t-il réellement de la maladie ? Pour les professionnels de santé, la réponse est « oui ». Cependant, la vaccination remboursée à 100% pour les personnes fragiles ne signifie pas relâcher son attention sur les gestes d’hygiènes. D’ailleurs, le ministère de la santé a lancé une campagne de prévention pour rappeler les petits gestes d’hygiènes à adopter.

Une efficacité modérée du vaccin

Les Français ont répondu présent sur le sujet de la vaccination avec une hausse de près de 1,5 million de personnes. Et qu’en est-il du taux d’efficacité ? Sur ce point, le bilan est mitigé. Santé publique France évoque : « une efficacité vaccinale modérée contre le virus A (H1N1) et faible contre le virus (H3N2) ». Un vaccin contre la grippe moyennement efficace qui aura coûté cher à l’Assurance maladie. La preuve : le prix a quasiment doublé en l’espace d’une année. Une enquête réalisée par Franceinfo évoque une facture de 63 millions d’euros pour l’Assurance maladie rien que pour l’année 2018. En 12 mois, le prix du vaccin est passé de 6,20 euros à 10,11 euros. Une hausse qui s’explique par le fait que l'injection contenait pas moins de 4 couches vaccinales contre 3 en 2017.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES