Assurance santé

L'ablation des ménisques est risquée, disent des chirurgiens

Publié par le

Un groupe de chirurgien orthopédiques de la Société française d'arthroscopie (SFA) qui s'est réuni au cours d'un congrès à Rennes s'inquiète : « Sauvons les ménisques ! » Cette opération du genou est aujourd'hui trop courante et représente des risques à long terme comme une usure prématurée des articulations en contact.

L'ablation des ménisques, une opération du genou à risques

Les ménisques sont des petits cartilages situés au niveau du genou, entre le tibia et le fémur et qui ont fonction d'amortisseurs dans l'articulation. Ils permettent de bien stabiliser cette partie de la jambe. Quand un ménisque est endommagé et qu'il devient gênant, douloureux, il est possible d'en faire retirer la partie abîmée, voire de procéder à une pose d'implant. Cela nécessite une intervention chirurgicale facile et peu onéreuse, prise en charge partiellement par l'assurance maladie.

Mais elle comporte des risques à plus ou moins long terme tels que la survenue d'une arthrose, beaucoup plus rarement d'une nécrose ou la réapparition de douleurs persistantes. Ainsi, elle n'est pas à pratiquer sans considérer les différentes conséquences qu'elle implique.

Une opération trop fréquente

Normalement, l'ablation des ménisques est réservée aux personnes âgées. Dans certains cas, cette opération n'a pas d'autre alternative pour ces derniers. Cependant, elle reste pratiquée sur nombre de personnes très en deçà de cette tranche d'âge. En outre, une ablation totale des ménisques est parfois pratiquée alors qu'elle ne pourrait être que partielle pour permettre leur réparation. Certaines fois, l'intervention chirurgicale n'est même pas nécessaire.

Nicolas Pujol, secrétaire général de la CFA renseigne : « c'est tout petit et très fréquent ». Et c'est peut-être la raison pour laquelle ce traitement du genou est « banalisé », « parfois abusif » et que ni les autorités sanitaires, ni le grand public ne s'en inquiètent. « Nous voulons former et informer les chirurgiens, mais aussi sensibiliser tous les acteurs dans un but de santé publique: patients, décideurs, médecins du sport... » allègue Yacine Carlier, membre du bureau de la SFA.

En effet, l'ablation des ménisques n'est pas toujours un passage obligatoire. Dans certains cas tels qu'une mauvaise chute au ski ou un choc violent, ces cartilages peuvent subir une pression qui peut les endommager, voire les déchirer. Les conséquences se font vite ressentir : douleurs, genou qui enfle voire impossibilité de bouger le genou et in extenso réduction de la mobilité. On peut souvent s'en passer pour un traitement plus doux comme de la rééducation, des anti-inflammatoires ou une pose d'attelle, voire une opération de suture du ménisque, on fait souvent le choix d'une ablation complète.

En 2008 déjà, la Haute autorité de santé (HAS) conseillait si possible de garder le ménisque et d'opérer un retrait « le plus partiel possible » de cette partie. Mais d'après les médecins de la SFA, la situation n'a rien de tel. 200 000 à 250 000 ablations des ménisques ont lieu chaque année en France, autant que les opérations des ligaments croisés. Selon Nicolas Pujol, « au moins 15% des lésions pourraient être réparées ». Cela donnerait « des dizaines de milliers » de patients qui garderaient leur cartilages du genou.

Les risques : une usure prématurée des articulations

Au premier abord, les conséquences d'une telle opération semblent positives : moins de risque d'entraîner une nouvelle intervention chirurgicale, récupération rapide... Dans un souci d'urgence, les sportifs par exemple prennent cette option tel que le démontre le chef du service orthopédie et arthroscopie du centre hospitalier de Versailles.

Mais ce cartilage porte en lui une utilité : réduire les frottements entre le genou, le fémur et le tibia. Une fois retiré, les frottements augmentent et une usure prématurée se fait ressentir sur les articulations de ces os.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}