Assurance santé

L'affichage Nutri-Score obligatoire dans les publicités alimentaires d'ici 2021

Publié par le

Nutri-Score obligatoire dans les publicités alimentaires d'ici 2021

L’Assemblée nationale a voté l’obligation d’afficher l’indice nutritionnel Nutri-Score sur tous les supports publicitaires pour les denrées alimentaires. Les annonceurs pourront déroger à l'obligation en payant une contribution à l'Agence nationale de santé publique.

Une entrée en vigueur d’ici 2021

Les députés ont adopté (49 voix contre 1) dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 février, un amendement rendant obligatoire l’affichage de l’indice nutritionnel Nutri-Score sur tous les supports publicitaires pour les denrées alimentaires. Cette mesure était examinée dans le cadre d’une proposition de loi de la France insoumise (LFI).

Cette mesure, qui entrera en vigueur d’ici 2021, comporte toutefois quelques particularités. Ainsi, pour « les messages publicitaires sur Internet, télévisés ou radiodiffusés, l'obligation ne s'appliquera qu'aux messages émis et diffusés à partir du territoire français et reçus sur ce territoire », précise le texte. En outre, les annonceurs pourront refuser d’afficher cet indice nutritionnel. En contrepartie ces derniers devront payer une contribution à l'Agence nationale de santé publique.

Nutri-Score, facultatif sur l'étiquetage des produits

Le Nutri-Score est une échelle graphique qui classe en 5 catégories les produits alimentaires. Les aliments sont ainsi classés de A à E, avec un code couleur, selon leurs qualités nutritionnelles. Sur les produits en rayons cet affichage reste facultatif. Alors que des entreprises comme Danone ou Fleury-Michon se sont engagées à étiqueter leur produit avec Nutri-Score, d’autres comme Nestlé et Coca-Cola s’y sont opposées. « On ne peut pas obliger les industriels à afficher l’indice sur les emballages du fait des règles européennes. Mais en matière de supports publicitaires, rien n’empêche de rendre obligatoire une telle information pour le consommateur », détaille au journal Le Monde Serge Hercberg, président du Plan national Nutrition Santé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES