Assurance santé

L'Assemblée nationale autorise l'expérimentation du cannabis thérapeutique

Publié par le

Cannabis thérapeutique : l'expérimentation autorisée

Les députés ont voté, vendredi 25 octobre, un amendement qui autorise pour deux ans une expérimentation de l’usage médical du cannabis. En juillet dernier, l’ANSM avait déjà donné son feu vert.

Près de 3 000 patients concernés

Une grande première. Dans le cadre de l’examen du projet de budget de la Sécurité sociale pour 2020, l’Assemblée nationale a autorisé, ce vendredi 25 octobre, une expérimentation sur l’usage du cannabis à usage thérapeutique. Les députés ont voté à main levée un amendement du rapporteur Olivier Véran (LREM) qui autorise pour deux ans une telle expérimentation. En juillet dernier, l'agence du médicament (ANSM) avait déjà donné son aval. Dans les faits, cette expérimentation concernera des personnes en « impasse thérapeutique », atteintes de maladies graves. Selon Olivier Véran, cela concerne près de 3 000 malades.

Des capsules d’huile, des fleurs séchées, des gouttes, etc.

L'expérimentation, qui commencera dès début 2020, se déroulera néanmoins dans un cadre bien défini. Menée dans plusieurs centres hospitaliers, notamment dans des centres de référence pour les pathologies concernées, cette expérimentation sera suivie attentivement par le médecin prescripteur (spécialisé dans la douleur, neurologue, etc.). Les produits prescrits seront quant à eux ingérés (capsules d’huile, gouttes et solutions buvables) ou inhalés (fleurs séchées et huile). Aucun « joint » ne sera donc prescrit par ces professionnels de santé.

La France vient ainsi s’ajouter aux 17 autres pays de l’Union européenne ayant déjà autorisé des traitements à base de cannabis médical. Une avancée pour des associations de malades comme Alternative pour le cannabis a visé thérapeutique (ACT). Il n’y avait toutefois que peu de doute sur le résultat du vote. Le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre de la Santé Agnès Buzyn s’était prononcés à plusieurs reprises en faveur d'une telle expérimentation.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES