Assurance santé

L'assurtech Alan lève 185 millions d'euros et devient l'une des licornes françaises

Publié par le , Mis à jour le 23/04/2021 à 16:14

L’assurtech française Alan vient d’annoncer une levée de fonds d’un montant de 185 millions d’euros. Aujourd’hui valorisée 1,4 milliard d’euros, la jeune pousse spécialisée dans l’assurance santé est devenue la douzième licorne française, c’est-à-dire une startup qui a dépassé le milliard en valorisation financière (sans être cotée en bourse). Avec sa valorisation actuelle, Alan fait même son entrée dans le classement des licornes « made in France » directement à la première place, devant l'éditeur de logiciels Mirakl (1,25 milliard d'euros) et BlaBlaCar (1,2 milliard d'euros).

La première assurtech santé d'Europe ?

Avec ce nouveau tour de table, mené par Coatue Management, avec Dragoneer et Exor, Alan souhaite conforter sa place de première assurance santé 100% digitale en Europe, qu’elle revendique. Les 185 millions d’euros levés devraient lui permettre d’améliorer sa « super-app » qui est le support numérique de sa complémentaire santé pour entreprises de toutes tailles et travailleurs indépendants.

Ce souhait de se développer encore davantage apparait naturel au sortir d’une année 2020 au cours de laquelle Alan a fait preuve d’une très belle dynamique : 100% de croissance enregistrée, 100 millions d’euros de revenus actualisés, et le cap des 100 000 assurés de dépassé (l’assurtech en compte désormais 155 000).

Les assurtech ont profité de l'année 2020

Quel que soit leur secteur de prédilection, nombreuses sont les assurtech qui ont profité l’année dernière des restrictions de déplacements pour grappiller des parts de marchés aux traditionnelles agences d’assurances, avec leurs contrats lisibles, simplifiés, et 100% digitaux, que l’on peut souscrire depuis son smartphone.

Cela semble avoir été le cas également des assurés d’Alan, qui ont particulièrement plébiscité l’application de la néo assurance, et les services proposés. Grâce à son « app », Alan peut notamment rembourser jusqu’à 86% des soins à en moins d’une heure. 

Mais, en période de pandémie, deux autres fonctionnalités ont été aussi particulièrement utiles aux assurés : un outil de prévention face au Covid-19, avec un dispositif d’autodiagnostic et la mise en place d’une ligne de soutien psychologique. 

L’assurtech a également mis en avant son chat médical sécurisé, qui permet aux membres de poser des questions à des professionnels de santé, et d’obtenir une réponse en moins de deux heures. Avec ce nouveau tour de table (qui fait suite aux 50 millions levés en 2020, et aux 40 millions de 2019) la startup souhaite en priorité investir dans les services fournis.

Investir dans les services fournis aux assurés

Alan veut prévoir pour l’ensemble de ses assurés un accompagnement personnalisé dans leur parcours de soin, ainsi que dans des nouveaux services destinés au grand public. En France, Alan entend faciliter aussi les démarches RH de ses membres, ainsi que la gestion des fiches de paye et des arrêts de travail.

Les ambitions varient ensuite selon les pays où l’assurtech est installée. En Belgique, la priorité sera le développement du chat médical, et, en Espagne, la création d’un service de conciergerie médicale pour toujours trouver le professionnel de santé adéquat.

À ces améliorations qui touchent à la qualité du service proposé, Alan n’oublie toutefois pas l’attention particulière qui a toujours été la sienne au sujet des tarifs. Jean-Charles Samuelian-Werve, co-fondateur et PDG d’Alan, rappelle à cet égard, qu’au-delà de l’accompagnement des assurés, l’ambition demeure aussi d’ « offrir le meilleur prix et alléger la charge financière que peut représenter la santé ».

Et d’ajouter : « Nous faisons tout cela en réunissant le meilleur de la technologie et de l’humain. L’innovation et le design appliqués à la santé permettent de changer les comportements en faveur de la prévention et d’augmenter la consommation de soins. C’est ce que nous appelons l’effet Alan, et notre stratégie est de l’amplifier. ».

Actuellement composé d’une équipe de 350 personnes, Alan prévoit par ailleurs, pour accompagner cette nouvelle phase de son développement, le recrutement de 400 collaborateurs supplémentaires dans toute l’Europe. Après le seuil de 100 000 assurés franchi en 2020, l’assurtech compte par ailleurs sur une croissance exponentielle, puisque ce sont pas moins d’1 million de personnes qu’elle entend couvrir d’ici… 2023.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES