• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

L'e-cigarette n'a plus la cote

Publié par le

Après l’incroyable engouement enregistré ces dernières années dans l’Hexagone, la cigarette électronique - on parle aussi d’« e-cigarette » - semble être passée de mode. Les ventes sont à la peine et les boutiques commencent à baisser le rideau. Explications.

Un marché saturé

Avec les 2 500 boutiques qui ont fleuri aux quatre coins de l’Hexagone au cours des 5 dernières années, le secteur de la cigarette électronique apparaît aujourd’hui largement saturé en France.

Seules subsistent les marques les plus illustres et les entrepreneurs opportunistes qui pensaient « surfer » sur la mode de l’e-cigarette pour s’enrichir s’en mordent aujourd’hui les doigts. D’ailleurs, 500 boutiques devraient disparaître cette année car la cigarette électronique séduit moins qu’avant…

Plus d’un million d’adeptes

Au plus fort de son succès, la cigarette électronique avait été testée par 10 millions de fumeurs dans l’Hexagone. Aujourd’hui, l’on estime que ce sont approximativement 1,5 millions de Français qui « vapotent » de façon régulière.

Comme ces « irréductibles » possèdent déjà tout l’équipement nécessaire, ils achètent seulement des recharges de liquide et ils ne renouvellent leur équipement qu’à condition que cela soit indispensable.

La cigarette électronique a été utilisée par certains Français pour arrêter de fumer évitant un sevrage trop abrupt. Mais, il existe bien entendu d’autres moyens et méthodes pour ralentir la consommation de tabac comme les substituts nicotiniques et, si vous possédez une bonne mutuelle santé, vous pouvez même bénéficier d’une prise en charge complémentaire partielle ou totale.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES