• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

L'épidémie de grippe 2013

Publié par le , Mis à jour le 25/07/2014 à 10:20

L’épidémie de grippe saisonnière qui a touché la France métropolitaine vient de se terminer. Elle a engendré un coût supérieur à 200 millions d’euros à l’Assurance Maladie et à la mutuelle santé. Selon l’« Institut de veille sanitaire » ou InVS, cette épidémie aurait provoqué 117 morts en réanimation.

La fin de l’épidémie

La fin de cette épidémie de grippe saisonnière a été confirmée par l’ « Institut de veille sanitaire ». Selon cet institut, la persistance du virus grippal pourrait encore provoquer certains cas sporadiques. Par ailleurs, cette épidémie saisonnière est l’une des plus longues jamais observées par le réseau Sentinelles Inserm, durant les 30 dernières années. Elle n’est pas celle qui a touché le plus de personnes, mais elle est l’une des plus dangereuses. En 13 semaines, entre le 17 décembre 2012 et le 17 mars 2013, cette épidémie avait touché environ 3,5 millions de personnes. Cela a conduit ces dernières à consulter des médecins généralistes, selon les études du réseau Sentinelles.

Certains virus circulent toujours

Selon le réseau Grog ou « Groupes Régionaux d’Observation de la Grippe » : la grippe n'est plus épidémique, en revanche, il faut noter que les virus grippaux circulent toujours discrètement de façon persistante. Il y a également plusieurs autres virus respiratoires: le rhinovirus (rhinites fébriles avec des signes digestifs), le métapneumovirus et syncytial (bronchite).

Il y a également certains adénovirus qui se caractérisent par des infections respiratoires aiguës, avec des ganglions et des toux prolongées. Depuis novembre 2012, on a recensé 724 cas graves qui ont été admis dans les services de réanimation. Parmi eux, 62 % n’étaient pas vaccinés, 11 % étaient vaccinés et pour les 27 % cas restants, le statut vaccinal n’a pas été précisé. Sur ces 724 cas, on dénombre 117 décès. La plupart de ces personnes ont été infectées par un virus type A et elles présentaient un important facteur de risque. Lors de cette saison, un virus type A-H1N1, A-H3N1 ainsi qu’un virus type B ont circulé simultanément.

La grippe saisonnière a été violente et durable. Selon certaines observations, même si la fin de l’épidémie a été confirmée, certains virus circulent toujours.

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES