Assurance santé

L'expérimentation de l'usage médical du cannabis autorisée dès 2020 ?

Publié par le

Cannabis thérapeutique : un amendement déposé

Un député LREM a déposé un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) permettant une expérimentation de l’usage médical du cannabis. En juillet dernier, l’ANSM a donné son feu vert à cette expérimentation.

Une expérimentation de deux années

Le cannabis thérapeutique bientôt autorisé ? Le député LREM Olivier Véran a annoncé mercredi avoir déposé un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) autorisant l’expérimentation de l’usage médical du cannabis pendant 2 ans. Invité au micro de RTL, l’élu justifie sa proposition en évoquant des « milliers de patients qui sont sans solution » et pour qui « les dérivés du cannabis peuvent constituer un apport thérapeutique supplémentaire ». Le député rappelle en outre que la France est « l'un des derniers pays de l'Union européenne » à ne pas avoir autorisé l’usage du cannabis thérapeutique.

Un « symbole fort » selon Alternative pour le cannabis a visé thérapeutique (ACT)

Si cet amendement est voté, l’expérimentation pourrait débuter dès janvier prochain, « avec des médecins formés à la prescription » ainsi qu’un « vrai suivi scientifique », explique Olivier Véran. Au total, près de 3 000 malades pourraient être concernés par cette expérimentation. Pour Alternative pour le cannabis a visé thérapeutique (ACT), un collectif rassemblant de nombreuses associations de patients, inclure cette expérimentation dans le budget de la Sécurité est un « symbole fort ».

Autoriser ou non l’expérimention de l’usage médical du cannabis est une question qui anime le gouvernement depuis plusieurs mois. En avril dernier, le Premier ministre Edouard Philippe s’était déclaré favorable à cette expérimention, jugeant qu’il serait « absurde » de ne pas réfléchir à la légalisation du cannabis thérapeutique. Avant lui, la ministre de la Santé Agnès Buzyn, s’était déjà positionnée favorablement. Une position partagée par l’Agence du médicament (ANSM), qui, en juillet, a donné son feu vert à cette expérimentation.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES