La chaleur a un impact sur votre santé mentale

Publié par Astrid Verdun le 25/08/2022 à 14:09 , Mis à jour le 06/09/2022 à 10:52

On sait déjà qu’un coup de chaleur peut avoir des conséquences sur la santé physique. D’après deux scientifiques, Laurence Wainwright, chargé de cours à l’Université d’Oxford (Royaume-Uni) et Eileen Neumann, postdoctorante et chercheuse associée en neurosciences à l’Université de Zürich (Suisse), les fortes températures ont également un impact significatif sur la santé mentale

Des conséquences sur les traitements médicamenteux

Déshydratation, délire, évanouissement… Ces symptômes notamment liés à la chaleur conduisent de plus en plus les gens à se rendre à l’hôpital. Des études montrent qu’il y a une augmentation d’au moins 10 % des visites aux urgences des hôpitaux les jours où les températures atteignent ou dépassent les 5 % supérieurs de la fourchette de températures normales. Plusieurs raisons expliquent ce phénomène.

D’abord, les vagues de chaleur peuvent aggraver les symptômes des patients souffrant déjà de troubles mentaux. L’efficacité des médicaments utilisés dans des traitements pour les maladies psychiatriques peut diminuer. Par exemple, les antipsychotiques sont capables de supprimer la sensation de soif et donc entraîner une déshydratation ; les médicaments prescrits aux personnes bipolaires contenant du lithium peuvent agir différemment par rapport la hausse de la température corporelle et le degré de déshydratation de la personne. Ainsi, la chaleur a des conséquences non négligeables sur les traitements médicamenteux. 

Un lien entre les fortes chaleurs et les crimes violents ?

La hausse des températures a également une incidence sur la capacité à réfléchir et à raisonner de tout un chacun. En effet, des recherches montrent que le stress thermique peut altérer l’élaboration et la résolution de tâches cognitives complexes. Une étude menée à Boston (Etats-Unis) sur des étudiants montre que ceux qui exécutaient des tâches intellectuelles dans des pièces sans climatisation pendant une vague de chaleur avaient des résultats inférieurs de 13 % aux autres et un temps de réaction 13 % plus lent. Il est vrai que l’on se sent souvent au ralenti, les idées floues lorsqu’il fait très chaud et ces conséquences sur le cerveau peuvent entraîner des frustrations, voire même peuvent conduire à des comportements plus agressifs.

La chaleur extrême est aussi vectrice de l’augmentation de crimes violents. La hausse d’un ou deux degrés Celsius peut entraîner 3 à 5 % d’agressions en plus. Mais quelles en sont les raisons ? C’est le résultat d’une interaction complexe entre plus facteurs : psychologiques, sociaux et biologiques. La sérotonine présente dans le cerveau permet de contrôler les niveaux d’agressivité, or cette substance chimique est influencée par la température. Le réchauffement climatique a donc d’importantes conséquences sur le monde ; d’ici 2090, une augmentation de 5 % des crimes au niveau mondial se profile. 

L'exacerbation de l’écoanxiété

Les épisodes de canicule peuvent également exacerber l'écoanxiété. De plus en plus de gens développent une anxiété liée au changement climatique. Au Royaume-Uni, 60% des jeunes interrogés ont déclaré être très inquiets ou extrêmement inquiets à cause de celui-ci. Plus de 45% des personnes interrogées ont déclaré que leurs sentiments à l'égard du climat affectaient leur vie quotidienne. La chaleur peut avoir un véritable impact sur la santé mentale.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES