Assurance santé

L'interdiction de vente de tabac aux mineurs est peu respectée en France

Publié par le

Les buralistes continuent de vendre du tabac aux mineurs

Afin d’éviter l’entrée des enfants dans le tabagisme, l’interdiction de vente des cigarettes a été élargie depuis 2009 à l’ensemble des mineurs. Une mesure qui, selon le Comité national contre le tabagisme, serait très peu respectée. En France, deux buralistes sur trois vendent du tabac aux mineurs de moins de 18 ans.

Moins de 20 % des buralistes contrôlent la carte d'identité

Les buralistes dans le viseur du CNCT. Depuis 2009, la loi « hopital, patients, santé, territoires » interdit la vente de cigarettes à l’ensemble des mineurs. Une interdiction qui ne s’appliquait auparavant qu’aux jeunes de moins de 16 ans. Afin d’éviter l’entrée des enfants dans le tabagisme, cette mesure oblige également le buraliste à afficher cette interdiction, à exiger une pièce d'identité, et à refuser de vendre du tabac si l’acheteur ne peut prouver qu’il est majeur.

Dix ans après son entrée en vigueur, cette mesure n’est pourtant que peu respectée par les buralistes, selon une enquête réalisée par le Comité national contre le tabagisme (CNCT) à la demande du ministère de la Santé. Menée auprès de 527 débits de tabac, l’enquête démontre au contraire que les mineurs peuvent se procurer très facilement des cigarettes.

Le CNCT dévoile ainsi que moins de 20 % des buralistes contrôlent la carte d'identité de leurs clients. Ils sont également 10 % à accepter de vendre du tabac à des mineurs de moins de 12 ans, et 65 % à des jeunes de 17 ans. Pour ce qui est de l’affichage rappelant l’interdiction, plus de 40 % ne l’ont pas fait.

Plus de 200 000 jeunes tombent dans le tabagisme chaque année

Le CNCT recommande aune meilleure information des buralistes, des contrôles plus fréquents, mais aussi de s’inspirer du Québec où les buralistes contrôlent systématiquement les acheteurs. « Les consommateurs, là-bas, doivent être porteurs d'une carte qui indique leur date de naissance, cette carte est scannée systématiquement par le "dépanneur", c'est comme ça qu'on appelle le buraliste au Québec. Si le voyant est vert, on donne les cigarettes, s'il est rouge, la vente est interdite ! », explique le professeur de pneumologie Yves Martinet, président du CNCT.

Chaque année, plus de 200 000 jeunes tombent dans le tabagisme en France. Pour la plupart d’entre eux, leur première cigarette a été fumée vers 13-14 ans. « Le tabac est une drogue très dure dans la mesure où sur trois garçons ou filles qui fument une cigarette pour voir, il y en a deux qui deviendront fumeurs quotidiens pendant une période de leur vie. Donc dès la première cigarette, on peut être accroché », a commenté le Pr Yves Martinet. Le CNCT révèle en outre que 23 % des moins de 17 % sont des fumeurs quotidiens et près de six jeunes Français sur dix ont déjà essayé de fumer.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES