Assurance santé

L'UFC-Que Choisir dénonce la hausse des tarifs des complémentaires santé

Publié par le , Mis à jour le 12/02/2020 à 11:37
277 vues 1 réaction Note

Inflation des prix des complémentaires santé en 2020

Alors que le 100 % santé est entré en vigueur le 1er janvier 2020, l’UFC-Que Choisir une importante hausse des prix des complémentaires santé. L’association demande donc à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, que l’on puisse, au plus vite, résilier à tout moment notre contrat. Assurland revient sur le sujet.

Complémentaires santé : une inflation médiane de 5 %

En ce début d’année 2020, l’UFC-Que Choisir (Union Fédérale des Consommateurs) a lancé un appel à témoin afin de récupérer des avis d’échéance reçus par les consommateurs. Elle aura donc pu analyser près de 500 contrats de complémentaires santé souscrits auprès de 86 organismes différents. Le résultat ? L’association des consommateurs constate que les prix ont flambé, allant de 2,7 % chez MACIF, à 12 % chez Swiss Life. Ainsi, l’inflation médiane serait de 5 %, soit 2 % de plus que ce que les professionnels avaient annoncé. Des chiffres que l’UFC n’explique pas sachant que tous les organismes de complémentaires santé connaissent les mêmes changements (100 % santé, hausse des dépenses, vieillissement de la population, etc).

Afin de mieux nous rendre compte des différences d’inflation des prix d’un professionnel à un autre, voici la liste des 15 organismes dont l’UFC a reçu le plus de contrats à analyser :

  1. La MACIF : + 2,7 %
  2. La Mutuelle Générale : + 3,2 %
  3. La MNH : + 4,2 %
  4. Groupama : + 4,2 %
  5. ADREA Mutuelle : + 4,4 %
  6. Harmonie Mutuelle : + 4,5 %
  7. EOVI MCD Mutuelle : + 5 %
  8. Radiance : + 5 %
  9. La MNT : + 5,2 %
  10. La MIE : + 5,6 %
  11. La MGEN : + 6 %
  12. ALPTIS Assurance : + 8,1 %
  13. Malakoff Médéric Humanis : + 8,2 %
  14. APICIL : + 10,7 %
  15. Swiss Life : + 12 %

Nous remarquons donc que ce sont les mutuelles qui restent les “plus raisonnables” avec une hausse de 4,6 %. Les sociétés d’assurance quant à elles augmentent leurs prix de 4,9 %, et les institutions de prévoyance atteignent les 9 %. Des écarts non-négligeables !

Pour palier à ces écarts, relancer la concurrence et faire chuter les tarifs des complémentaires santé, l’Union Fédérale des Consommateurs a demandé à ce que les consommateurs aient la possibilité de résilier leur contrat dès qu’ils le souhaitent après avoir passé au moins une année chez un professionnel. En plus de pouvoir souscrire au contrat qui leur conviendrait le mieux, cela leur permettrait également de jouer un rôle important, celui de régulateurs du marché. Pour l’instant, selon la loi du zéro reste à charge, la publication du décret permettant cela est prévue pour le 1er décembre 2020. Mais l’UFC-Que Choisir s’est permis d’écrire directement à Agnès Buzyn, ministre de la Santé, afin qu’il soit publié le plus tôt possible.

La mise en demeure de deux tiers payants par le ROF

Si l’entrée en vigueur du 100 % santé, ou zéro reste à charge, est responsable d’une forte hausse des prix des complémentaires santé, elle crée également des tensions entre les professionnels. L’exemple le plus récent est une mise en demeure adressée par le ROF (Rassemblement des Opticiens de France), concernant Almerys et Viamedis, deux plateformes de tiers payants. Pourquoi ? Selon le ROF, Viamedis chercherait à “s’immiscer directement et grossièrement dans la politique tarifaire de l’opticien”. Et Almerys demande d’avoir accès aux devis signés par les assurés ainsi que leur prescription médicale alors que rien ne prouve que les opticiens ont une “obligation contractuelle de fourniture systématique de la prescription médicale comme préalable à la prise en charge”.

Le but de cette mise en demeure est donc de pouvoir obtenir des clarifications sur ces sujets afin de vérifier s’il y a, ou non, des fondements juridiques. Viamedis et Almerys doivent apporter des explications d’ici le 15 février 2020.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Le montant du pourcentage de la GMF svp et merci

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES