Assurance santé

L'UFC-Que Choisir épingle les complémentaires santé sur la redistribution des cotisations

Publié par le , Mis à jour le 28/04/2021 à 15:15
2628 vues 1 réaction Note

Après les assureurs auto, l'UFC-Que Choisir épingle cette fois les mutuelles, accusées de ne pas afficher leur taux de redistribution, ce pourcentage qui indique ce qu'elles reversent aux adhérents. Avec l'entrée en vigueur ce jour de la résiliation infra-annuelle en santé, un sondage d'Assurland.com montre que 47% des assurés veulent en profiter pour changer de mutuelle et faire des économies, en comparant en ligne.

Après l'auto, les mutuelles épinglées par l'UFC-Que Choisir

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir est à l’origine cette semaine d’une nouvelle charge envers le secteur de l’assurance. Cette fois, ce sont les mutuelles santé qui sont visées. Il y a quelques semaines, l’association avait déjà dénoncé l’ « enfumage » des assureurs auto, et appelé les assurés à demander une baisse des tarifs tout en comparant en ligne pour souscrire auprès de compagnies plus vertueuses : à savoir celles ayant choisi de reverser à leurs clients les économies réalisées durant le confinement. 

Cette fois, donc, ce sont les complémentaires santé qui apparaissent dans le viseur de l’association, à la veille de l’entrée en vigueur de la résiliation infra-annuelle en santé. Grâce à cette nouvelle disposition vous pouvez désormais rompre le contrat qui vous lie à votre mutuelle quand vous le souhaitez après un an d’engagement. Cette réforme avait d’ailleurs été poussée par l’UFC-Que Choisir, car elle vise à renforcer la concurrence dans le secteur, et, donc, à espérer une baisse des cotisations. (Pour tout savoir sur la résiliation infra-annuelle n’hésitez pas à consulter notre page dédiée).

En l’occurrence, le secteur mutualiste semble avoir tout préparé pour que cette nouvelle façon de résilier s’opère dans les meilleures conditions. C’est ce que nous avait assuré, dans une interview, Albert Lautman, directeur général de la Mutualité française (FNMF) : « cela va fonctionner dès le 1er décembre : tous les assurés ou adhérents d'une mutuelle qui voudront résilier pourront le faire ».

Afficher le taux de redistribution est obligatoire depuis le 1er septembre

Sauf qu’il semblerait que les mutuelles se soient montrées moins rigoureuses sur l’application d’une autre législation, celle qui les oblige à afficher leur taux de redistribution. Depuis le 1er septembre 2020, les complémentaires doivent en effet se montrer transparentes sur ce taux, qui correspond au ratio entre les prestations versées, et le montant des cotisations totales collectées par l’organisme.

Un ratio qui permet donc de mesurer quel pourcentage chaque mutuelle reverse à ses adhérents en remboursements, par rapport à la somme qu’elle récolte auprès d’eux. Pour vérifier si cette information était bien indiquée, l’UFC-Que Choisir a reçu, mi-novembre, des devis de 24 assureurs. 

D’après l’association, cinq organismes ne mentionnent pas du tout ce taux de redistribution, et ont donc été mis en demeure de se conformer à cette obligation (qui s’impose par l’arrêté du 6 mai 2020). Il s’agit de Crédit Agricole Assurances, de la GMF, de la MNH, de la MNT et de Malakoff Humanis (ce dernier organisme affiche son taux dans un communiqué présent sur son site internet, et non sur le devis envoyé, précise l'UFC-Que Choisir)

Une grande majorité d’organismes (dix-neuf) affichaient, eux, donc bien ce taux, conformément à la réglementation. Toutefois il s’avère que dans un cas sur cinq les ratios sont rédigés « en police microscopique, et particulièrement dissimulés ».

Quelle mutuelle reverse le plus à ses adhérents ?

L’occasion, malgré tout, d’un rapide bilan sur la part de leurs recettes qui revient aux assurés. Selon l’UFC-Que Choisir, en moyenne, les trois quarts des cotisations seraient reversées aux assurés via les remboursements : 76,2%. Un taux pénalisé par des frais de gestion de 21% en moyenne, mais qui peuvent monter jusqu’à 30%, ce qui pèse sur le porte-monnaie des adhérents.

Ce taux de redistribution diffère cependant quelque peu selon les familles d’assureurs : il serait de 78,4% pour les mutuelles, de 77,7% pour les institutions de prévoyance et de 72,6% pour les compagnies d’assurance. L’association note également que trois mutuelles affichent un taux de redistribution inférieur à 70% : la Maaf, Smatis, et Intériale. Tandis qu’en haut du classement, six mutuelles sont au-dessus des 80% : Apreva, Eovi MCD, Apicil, MGEFI, Malakoff Humanis, ProBTP (sur la première marche avec 88,4%).

Pour que ces informations soient mieux connues de tous, l’UFC-Que Choisir demande au ministre de la Santé, à la suite de cette enquête, que soit obligatoire la publication du taux de redistribution sur le site internet de chaque organisme complémentaire, sans avoir besoin de passer par un devis.

Comment se faire un avis sur sa mutuelle et en changer ?

Pour vous faire votre propre avis, vous pouvez d’ores et déjà comparer les mutuelles santé en ligne, mais aussi consulter le classement des complémentaires sur notre site Opinion Assurances, qui se fonde sur les avis des internautes.

Si votre mutuelle ne vous convient plus, ou qu’elle ne redistribue pas assez à ses adhérents, vous avez dès aujourd’hui la possibilité d’en changer, si vous avez souscrit il y a déjà un an. En effet, avec l’entrée en vigueur de la résiliation infra-annuelle, près d’un assuré sur deux (47%) souhaite en profiter pour changer de mutuelle et payer moins cher son contrat ! 52% d’entre eux comptent d’ailleurs le faire via un comparateur en ligne. (Sondage réalisé par Assurland.com du 26 au 29 novembre 2020).

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Serna 08/12/2020 à 07:31
Il faudrait être précis dans votre article car il y a une contradiction pour au moins Malakoff humains qui d’après ce qui est indiqué n’informe pas du taux de redistribution et pourtant faisant partie des complémentaires santé qui redistribuent plus de 80 % !

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}