Assurance santé

L'UFC-Que Choisir prévoit une hausse de 4% des tarifs des complémentaires santé en 2021

Publié par le , Mis à jour le 22/01/2021 à 13:51

Selon l'association de consommateurs, la hausse de tarifs constatée depuis deux ans devrait bien se poursuivre en 2021, avec une majoration moyenne d'environ 4%. Les prévisions d'Assurland ne sont pas si pessimistes : votre comparateur table toujours sur une augmentation pouvant aller jusqu'à 1%. Mais, depuis le 1er décembre dernier, il est possible de contrer cette hausse grâce à la résiliation infra-annuelle et à la comparaison en ligne. On vous explique tout.

Coup de chaleur sur les cotisations

Les complémentaires santé semblent être plus que jamais dans le collimateur de l’UFC-Que Choisir. Il y a peine plus d’un mois, l’association de consommateurs épinglait les mutuelles santé au sujet de leurs taux de redistribution, ce pourcentage qui indique ce qu'elles reversent aux adhérents, et qu’elles se doivent désormais d’afficher clairement dans leurs devis.

En ce début d’année, c’est cette fois aux tarifs des complémentaires que s’attaque l’UFC-Que Choisir. Pour rappel, c’est aussi à propos des mutuelles santé qu’Assurland avait publié ses prévisions les plus pessimistes : nous tablions en décembre sur des augmentations de tarifs pouvant aller jusqu’à 1%.

Mais, dès le début du mois de décembre, d’autres acteurs se montraient déjà plus pessimistes : Hyperassur annonçait de son côté une augmentation de 2% en moyenne en 2021. Pour se faire sa propre idée, maintenant que les premiers contrats de 2021 ont été signés, l’UFC-Que Choisir a mené l’enquête. L’association a passé au crible plus de 600 contrats individuels en provenance de 123 organismes différents.

Selon cette étude, les tarifs relevés montrent une hausse des cotisations de plus de 4%, par rapport à l’année dernière. Une augmentation bien sûr supérieure à la progression du pouvoir d’achat des Français, qui n’est pas attendue au-delà d’1,5% en 2021, selon le gouvernement.

Une fièvre qui grimpe depuis trois ans

Surtout, cette hausse, s’il elle se vérifie, signifierait que les primes des mutuelles santé ne s’arrêtent pas de flamber depuis au moins trois ans : elles auraient déjà grimpé de 4% en 2019, puis de 5% en 2020, selon une enquête déjà menée par l’UFC, mais corroborée par d’autres analystes.

Toutefois, cette augmentation donnée par une moyenne ne concerne pas tous les assureurs santé dans la même proportion, rappelle aussi l’étude. Selon cette dernière, certaines mutuelles n’ont pas touché à leurs tarifs, tandis que d’autres les ont rehaussés jusqu’à 8,5%.

Comment expliquer, chez certains assureurs, des revalorisations de tarifs dans de telles proportions ? Comme nous l’avions détaillé en fin d’année dernière, plusieurs tensions à la hausse pèsent sur le secteur des complémentaires.

Le secteur subit de fortes tensions à la hausse

Tout d’abord, le secteur de l’assurance santé dans son ensemble a dû s’acquitter d’une « taxe Covid » exceptionnelle d’1,5 milliards d’euros, payable cette année et l’année prochaine. Elle a été imposée par le gouvernement, qui a estimé que les complémentaires se devaient de rendre au contribuable une partie des économies qu’elles ont réalisées en 2020 : en restant chez eux, et en renonçant aux soins, notamment des spécialistes, les Français auraient fait épargner aux mutuelles 2,6 milliards d’euros en remboursements.

Jusqu’ici, les complémentaires santé avaient assuré qu’elles ne répercuteraient pas cette taxe sur les tarifs des assurés, comme l’a d’ailleurs demandé expressément le gouvernement. Mais il est certain que cette taxe va peser sur leurs comptes pour l’exercice à venir.

De plus, depuis le 1er janvier, la réforme du « Reste à charge zéro », ou encore du « 100% Santé » est entièrement entrée en application, avec la prise en charge complète d’un panier d’appareils auditifs. Cette mesure va aussi coûter aux complémentaires : elles prendront en charge 25% du coût de ces soins auditifs, optiques et dentaires qui ne devront plus rien coûter aux adhérents.

Enfin, il ne faut pas oublier de rappeler que le coût des soins et de la santé en général ne va pas cesser d’augmenter dans les années à venir. Les technologies se perfectionnent, les opérations deviennent plus coûteuses, et les tarifs des mutuelles doivent donc s’adapter en conséquence. C’est d’ailleurs cette raison plus structurelle qui inquiétait en priorité Albert Lautman, directeur général de la Mutualité française, dans un entretien avec Assurland lors de la dernière rentrée.

Si votre cotisation augmente, vous pouvez comparer puis résilier à tout moment !

Il y a toutefois une bonne nouvelle au tableau. Il y a un an, quand l’UFC-Que Choisir publiait la même enquête avec une augmentation similaire des tarifs, l’association demandait l’application de la résiliation infra-annuelle en santé, enfin que le recours à la concurrence puisse contrer la flambée des cotisations.

Or, depuis, cette réforme est bien entrée en vigueur ! Depuis le 1er décembre 2020, il est possible de résilier à tout moment votre contrat de complémentaire santé, après un an d’engagement. Vous pouvez désormais faire des économies en comparant toute l’année, et changer de mutuelle plus facilement. Si votre assurance santé fait partie de celle dont le tarif augmente cette année, n’hésitez donc pas à comparer les organismes en ligne pour trouver les prises en charge dont vous avez besoin au meilleur prix.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}