Assurance santé

La France teste le pass sanitaire en vue de son lancement en juin

Publié par le , Mis à jour le 11/05/2021 à 11:44

Le très controversé pass sanitaire devient de plus en plus tangible au fur et à mesure que les semaines passent. Alors que les négociations autour de ses modalités sont toujours en cours au sein de l'Union Européenne, la France et Malte serviront de pays tests en vue de sa généralisation en juin. Ce pass permettra notamment d'accéder aux rassemblements de 1 000 personnes et plus.

La France et Malte sont les deux premiers pays européens à tester le pass sanitaire

À partir du lundi 10 mai, la France et Malte sont les deux premiers pays européens à tester le pass sanitaire. Cette phase de tests permettra de vérifier le bon fonctionnement du dispositif entre 18 pays de l'UE ainsi que l'Islande et durera deux semaines. Le pass servira notamment à établir un cadre harmonisé pour simplifier la libre circulation dans le territoire de l'UE pour l'été. Il est développé par les entreprises allemandes T-Systems et SAP.

Pour le moment, ces tests ne requièrent pas le recours aux données réelles ou la participation de citoyens. Il est prévu que les pays membres de l'UE puissent utiliser le dispositif à partir du 1er juin prochain. En termes opérationnels, le pass fonctionne via un QR code spécifiant si son titulaire a été vacciné, s'il a récemment passé un test PCR négatif ou s'il a développé une immunité suite à une contamination au Covid-19. Une signature électronique atteste de son authenticité.

De nouvelles négociations auront lieu ce mardi sur les modalités du pass

Toujours est-il que les négociations autour des modalités de ce pass sanitaire ne sont pas achevées. Ce mardi 11 mai, une nouvelle séance de pourparlers doit se tenir. Un possible compromis pourra être trouvé et approuvé par le Conseil. Il sera ensuite voté en plénière au Parlement européen, probablement avant la fin du mois de juin, tel que l'espère la Commission Européenne.

En effet, son règlement est toujours sujet de désaccords entre les eurodéputés et les représentants du Conseil, qui représente les divers États membres. Est notamment discuté la gratuité ou le plafonnement des prix des tests, que demande le Parlement européen. En outre, les eurodéputés exigent qu'il soit impossible pour un État d'imposer des restrictions supplémentaires au titulaire d'un pass sanitaire accédant au territoire de l'UE. Mais il se trouve que certains pays membres veulent conserver un tel droit.

Un pass qui permettra d'accéder aux rassemblements de 1 000 personnes

Ce pass sanitaire servira entre autres d'autorisation pour les individus désirant se rendre dans un rassemblement de plus de 1 000 personnes, comme un concert, un festival ou un événement sportif. Pour s'y rendre, il faudra être muni d'un test Covid négatif ou d'un justificatif de vaccination.

Précisons tout de même que ce pass ne sera pas exigé pour accéder aux activités quotidiennes comme se rendre au restaurant, au bar, au café, au cinéma ou au théâtre. Pour le moment, aucune décision n'a été prise quant à l'accès aux grands musées, à l'opéra ou aux parcs de loisirs. Enfin, il ne dispensera pas du port du masque et d'assurer une ventilation suffisante dans un lieu clos.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES