Assurance santé

La pollution de l'air cause 7 millions de décès par an dans le monde

Publié par le

Plus de 9 personnes sur 10 sont exposées chaque jour à un air nuisible

La pollution de l’air est un véritable fléau pour la population mondiale puisque 90 % est exposée quotidiennement à un air nuisible. Selon une récente étude de l’OMS elle tuerait chaque année 7 millions de personnes à travers le monde.

Le nombre de victimes liées à la pollution de l’air a augmenté en 2017

La pollution de l’air tue, mais connaissez-vous le nombre de victimes ? Selon une récente étude de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), elle causerait 7 millions de décès par an dans le monde. Soit plus que les victimes cumulées des accidents de la route, du sida, de la tuberculose et du diabète nous apprend France Info. Cette étude de l’OMS précise également que 91 % de la population mondiale seraient exposées quotidiennement un air nuisible, un air contenant « de hauts niveaux de polluants ». Un danger pour l'ensemble de la population, et notamment pour les bébés selon une étude menée par l'Unicef. 

Il s’agit d’un véritable fléau et c’est pour cette raison que l’OMS tire la sonnette d’alarme. D’autant plus que le nombre de victimes ne cesse de croître. En 2016, 6,5 millions de personnes étaient décédées à cause de la pollution de l’air. Pour l’organisme, cette progression est notamment due à une hausse du nombre de décès liés à la pollution de l’air extérieur. Alors que 3 millions de victimes avaient été recensées en 2016, l’organisme évoque 4,2 millions de décès l’année dernière. Seul point de satisfaction, la mortalité liée à la pollution intérieure baisse. Elle a été responsable de 3,8 millions de morts en 2017, contre 4,3 millions en 2016.

L’Asie et l’Afrique particulièrement touchées par la pollution de l’air

Comme souvent, les risques ne sont néanmoins pas les mêmes partout. Le nombre de victimes varie en effet grandement selon les régions du monde. Alors que l’OMS fixe une limite annuelle de 10 µg/m³ en particules fines (PM2,5), Maria Neira, directrice du département de santé publique de l’OMS, constate que « de nombreuses mégalopoles du monde entier dépassent plus de cinq fois ce seuil ». L’Asie est ainsi le continent le plus touché par la pollution de l’air. L’Inde et la Chine en tête. Avec 1 million de victimes, l’Afrique est également très touchée par ce problème par ce que l’OMS reconnaît comme « un facteur de risque majeur » des maladies non transmissibles. Elle est ainsi responsable de 24 % des victimes de maladies cardiaques et 29 % des personnes décédées d’un cancer du poumon.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES