La surcomplémentaire, c'est surtout pour l'optique

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > La surcomplémentaire, c'est surtout pour l'optique

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

La surcomplémentaire, c'est surtout pour l'optique

|
Consultations : 1770
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance santé : Economisez sur votre assurance santé

Le baromètre Sofinscope réalisé par OpinionWay en début d’année s’intéresse au budget santé des Français. Entre autres enseignements, l’on apprend que plus de 30 % d’entre eux qui disposent d’une couverture santé d’entreprise ont pris soin de souscrire une mutuelle complémentaire - on parle alors de « surcomplémentaire » - pour pouvoir acheter des lunettes notamment. Explications.

La couverture santé collective ne suffit pas

Selon le baromètre Sofinscope, 68 % des Français qui bénéficient d’une mutuelle santé obligatoire considèrent que cette couverture collective est suffisante pour une prise en charge optimale de leurs besoins en santé.

En revanche, les autres personnes interrogées qui s’estiment insuffisamment couvertes par l’assurance santé d’entreprise (32 %) ont déjà souscrit ou envisagent de souscrire une surcomplémentaire. Elles évoquent les dépenses optiques (66 %), les soins dentaires (63 %), les soins de santé courants (41 %) et enfin les hospitalisations (40 %) comme cause d’une telle initiative.

Les Français renoncent à acheter des lunettes

La surcomplémentaire sert surtout en optique et dentaireLe sondage OpinionWay réalisé pour Sofinco s’intéresse aussi à la problématique du renoncement aux soins. Il apparaît en hausse de 2 points par rapport à 2015, 62 % des Français ayant déclaré avoir reporté ou renoncé à une dépense de santé.

Plus précisément, ce sont l’achat de lunettes, de lentilles ou de prothèses dentaires qui figurent en tête de ces dépenses remises à plus tard. Elles devancent la consultation d’un spécialiste (33 %), le rendez-vous chez le dentiste (31 %) ainsi que l’achat de petits matériels (24 %) et de médicaments (22 %).

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS