Assurance santé

La télémédecine devrait se généraliser en France en septembre 2018

Publié par le

La téléconsultation auprès d'un généraliste coûtera 25 €

La Haute Autorité de Santé (HAS) a annoncé que la consultation à distance devrait pouvoir être utilisée pour tous les types de cas médicaux et prise en charge par l’Assurance maladie.  Une généralisation du dispositif devrait également lieu dès septembre 2018.

L’Assurance maladie pourra rembourser les actes de télémédecine

Consulter un médecin par visioconférence pourra être possible à partir de septembre prochain. Saisie par le ministère de la Santé, la Haute Autorité de Santé (HAS) a fait plusieurs annonces au sujet de la télémédecine. Pour la HAS, tous les actes de télé-expertise et téléconsultations pourraient être pris en charge par l’Assurance maladie. Dans un communiqué, elle a ainsi affirmé qu’« aucune situation clinique ne peut être exclue a priori ». Pour rappel, la télé-expertise concerne une demande d’avis entre professionnels de santé, et la téléconsultation est un examen médical à distance par visioconférence.

L’autorité publique indépendante a également estimé que consulter un médecin à distance devrait être possible pour tous types de cas médicaux. La télémédecine est un dispositif très attendu par les syndicats de médecins et l’Assurance maladie. Réunis mercredi 17 avril, ils avaient dit espérer sa généralisation à compter du 15 septembre 2018.

La HAS délimite les critères de la télémédecine

Si la HAS estime que la généralisation de la télémédecine devrait permettre d’améliorer l’accès aux soins ainsi que la qualité de vie des patients, elle a également défini quelques critères. La téléconsultation ne sera ainsi pas possible dans le cas où un examen physique est nécessaire. La télé-expertise devra elle être réservée à des patients atteints d’affection longue durée (ALD), ou qui vivent dans des « déserts médicaux ». La Haute Autorité de Santé a en outre annoncé que le patient pouvait être assisté par un proche, notamment dans le cas où le premier ne maîtrise pas ces technologies.

Pour ce qui est des tarifs, les négociations entre cinq syndicats de médecins et l’Assurance touchent à leur fin. La téléconsultation auprès d’un généraliste sera facturée 25 €, contre 30 € auprès d’un spécialiste. Pour la télé-expertise, un praticien sollicité facturera 12 € pour une consultation simple et 20 € pour un complexe. Les modalités pratiques ainsi que les montants de prises en charge sont eux toujours à négocier.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES