Assurance santé

La télémédecine reste encore trop méconnue des Français

Publié par le

Santé : les Français méconnaissent la télémédecine

Remboursée depuis le 15 septembre par l’Assurance maladie, la télémédecine reste encore un peu floue pour les Français. D’après une récente enquête, seulement 17,7 % d’entre eux indiquent en avoir une connaissance précise.

Améliorer l’accès aux soins et la qualité de vie des patients

Mais au fait, c’est quoi la télémédecine ? Depuis le 15 septembre dernier, les Français peuvent consulter à distance leur médecin grâce à la télémédecine. Ce nouveau mode de consultation, remboursé par l’Assurance maladie, doit permettre d’améliorer l’accès aux soins ainsi que la qualité de vie des patients. Problème, peu de Français savent réellement de quoi il s’agit. Selon une étude menée par Carte Blanche Partenaires, la Société Française de Télémédecine (SFT), l’Université de Montpellier et son laboratoire MRM, en partenariat avec France Assos Santé et FormaticSanté, seulement 17,7 % ont une connaissance précise de la télémédecine.

51,9 % des Français prêts à avoir recours à la télémédecine

Selon l’étude, l’une des questions qui peut se poser concerne le « rôle des acteurs et professionnels de santé dans l’information sur cette pratique médicale surtout que 98,7% des sondés n’ont pas encore utilisé la téléconsultation et 99,6% la télésurveillance ». Si 3 sondés sur 4 indiquent en avoir entendu parler par les médias, seulement 8,7 % ont échangé sur le sujet avec leur complémentaire santé, et 5,2 % avec leur médecin ou pharmacien. Deux autres problèmes ont également été soulevés par cette enquête : le fait qu’il n’y ait plus de contact humain et de dialogue (61,1 %) ainsi que l’obtention d’un diagnostic qui peut être incomplet (57,6 %).

Malgré ces données assez peu encourageantes, le gouvernement place beaucoup d’espoirs dans les actes de télé-expertise et téléconsultations. Deux objectifs ont ainsi été fixés : 500 000 réalisés en 2019 et 1,3 million d’ici à 2021. Des objectifs atteignables mais pour cela la télémédecine devra toutefois convaincre. Si 51,9 % des sondés indiquent être prêt à consulter un médecin à distance pour eux-mêmes, seulement 18,6 % le sont pour leurs ascendants et 17,3 % pour leurs enfants.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES