Assurance santé

Le dossier médical partagé devrait bientôt être généralisé

Publié par le

Le dossier médical partagé va être généralisé à partir de l'autonome 2018

Le dossier médical partagé (DMP), anciennement nommé dossier médical personnel, devrait être généralisé de cette année. L’Assurance maladie a indiqué vouloir le mettre en place dès l’autonome prochain avec pour objectif de mieux suivre les patients mais aussi de faire des économies.

Pour l’Assurance maladie il s’agit d’améliorer le parcours de soins

L’arrivée du carnet personnel de santé numérique n’est plus une simple rumeur. L’Assurance maladie devrait en effet généraliser à l’ensemble des Français le dossier médical partagé (DMP) dès cette autonome. Déployer ce que l’on appelait avant 2015 « dossier médical personnel » a pour objectif d’améliorer le parcours de soins mais également de réaliser des économies. Ce document, qui sera gratuit et confidentiel, réunira en un fichier toutes les données de santé du patient (traitements, historique médical, etc.)

Pour généraliser le DMP, l’Assurance maladie compte sur l’ouverture simplifiée des dossiers. Alors que seul le médecin en avait jusqu’à présent la charge, le patient pourra désormais s’en occuper. Que ce soit en ligne ou auprès de sa caisse primaire d’assurance maladie. Les infirmières ou médecins pourront également le faire, et ce contre une rémunération d’1€. 

Des questions subsistent autour du secret médical et de la protection des données

Promis depuis 2004 par Philippe Douste-Blazy, et relancé en 2017 par Marisol Touraine, le DMP a déjà été testé dans 9 départements. Au total près d’1 millions de dossiers ont été ouverts. Ces essais ayant été concluants, l’Assurance maladie veut le généraliser sans perdre de temps. « L’objectif est d’aller très vite et d’ouvrir d’ici quatre ou cinq ans plusieurs dizaines de millions de DMP avec des données abondantes et fréquemment actualisées », confirmait aux Echos Nicolas Revel, directeur de la Cnam. Pour ce qui est des informations que le dossier médical partagé contiendra, une mise à jour régulière devra être effectuée. De plus Le Figaro explique que « l'Assurance maladie a annoncé qu'elle injecterait automatiquement dans le dossier deux ans de remboursement de soins (médecins consultés, médicaments achetés, examens réalisés, etc.) ».

Sa généralisation devrait être en tout cas faire du bruit. Nombreux sont ceux à souligner les dangers d’un tel progrès. « Quid du secret médical ? », « Les données personnelles collectées seront-elles en sécurité ? » : les questions subsistent.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES