• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Le gouvernement dévoile les futures priorités en matière de santé

Publié par le , Mis à jour le 21/12/2017 à 11:13

La santé : l'un des principaux axes de travail de l'Etat

Les prochaines années du quinquennat s’annoncent chargées en matière de santé dévoile le journal Le Figaro. Le gouvernement vient de valider les grands chantiers à venir. Si les principaux axes ont été dévoilés, les mesures concrètes n’ont quant à elles pas été précisées.

Des axes validés par tous les ministres

Après plusieurs mois de réflexion, le gouvernement a validé les principaux axes de travails à venir en matière de santé. Le ministère de la Santé a annoncé que ce plan «constitue la colonne vertébrale de la politique menée par le gouvernement en matière de santé pour les cinq prochaines années».

Après une concertation de tous les ministres, les points sont divers : innovation, prévention ou bien encore lutte contre les inégalités sociales et territoriales d’accès à la santé. A l’initiative du projet, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, est partie du rapport du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) pour lancer les pistes de réflexion.

Les mesures concrètes pas encore dévoilées

Ces différents axes ont été précisés dans un document mis en ligne par le ministère de la Santé. Sans en détailler les mesures, ce document présente les orientations qu’elles prendront. Concernant le point s’intitulant « promouvoir les comportements favorables à la santé », l’Etat compte « réduire des facteurs de risque qui induisent des coûts sociaux considérables (20,4 milliards d’euros pour l’obésité, 15 milliards d’euros pour l’alcool et 26,6 milliards d’euros pour le tabac) ». La hausse du prix des paquets de cigarettes étant l’une des premières étapes à l’exécution de cette volonté.

Un second point a notamment été dévoilé : la « Pertinence des prises en charges ». Dans les prochaines années du quinquennat, le gouvernement veut «mettre en place une organisation des soins moins centrée sur l’hôpital». Après avoir adopté le budget 2018 de la Sécurité sociale, Agnès Buzyn ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.   

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES