Le mécontentement des hôpitaux face au projet de baisse tarifaire

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Le mécontentement des hôpitaux face au projet de baisse tarifaire

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Le mécontentement des hôpitaux face au projet de baisse tarifaire

|
Consultations : 1630
Commentaires : 0
Les hopitaux privés et publics mécontents !

Le ministère de la Santé a récemment mis en place un projet sur la « campagne tarifaire » visant à réduire les tarifs de rémunération des hôpitaux de 1,71 % pour les hôpitaux publics et de 0,57 % pour les hôpitaux privés. D’après l’Argus de l’assurance.com le 23 janvier, des mécontentements se sont fait connaître.

Quelques généralités sur la « campagne tarifaire »

La « campagne tarifaire » de la direction générale de l’offre de soins, ou DGOS du ministère de la Santé vise à la baisse des tarifs appliqués dans les hôpitaux publics et privés.

Il est important de noter en premier lieu que ces tarifs ne concernent en rien les patients ni les compagnies d’assurance santé. Ces tarifs concernent principalement la tarification à l’activité, ou TA2, de l’hôpital que l’assurance maladie doit lui verser. Plus précisément, la tarification à l’activité est une rémunération que l’assurance maladie verse à un établissement hospitalier, elle est calculée en fonction de l’activité de ce dernier.

Les mécontentements des différentes fédérations hospitalières

La campagne tarifaire n’a connu aucun appui positif auprès des différentes fédérations hospitalières, tant dans le secteur privé que dans le secteur public. Le secteur public a affirmé sa contestation dans une lettre rendue publique adressée à la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

En effet, le président de la Fédération Hospitalière de France, qui est le porte-parole du secteur public, Frédéric Valletoux annonce dans cette lettre qu’elle « sera obligée d'appeler tout le groupe hospitalier à se mobiliser en vue de faire échec à ce que nombreux employés pourraient considérer comme une vraie casse de l'hôpital public ».

Pour eux, cette initiative n’est qu’un « choix délibéré au profit du secteur commercial ». De son côté, le secteur privé dénote son insatisfaction en dénonçant que le projet aurait un impact contre-productif et grave sur les investissements et l’activité des hôpitaux, d’après l’annonce de la FHP-MCO, un syndicat des cliniques et hôpitaux privés qui se spécialise en chirurgie, médecine et obstétrique.  

L’avis d’Assurland : la défaveur des Fédérations Hospitalières publiques et privées sur l’initiative de la DGOS du ministère de la Santé concernant la baisse des tarifs est claire. Le secteur public dénonce le favoritisme du secteur commercial par le ministère, tandis que le secteur privé remarque une inefficacité du projet.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS