Assurance santé

Le nombre de cas de rougeole a augmenté de 300 % dans le monde en 2019

Publié par le

Les cas de rougeole dans le monde ont augmenté de 300 %

Les cas de rougeole dans le monde ont progressé de près de 300 % durant les trois premiers mois de l’année, a annoncé ce lundi 15 avril l’OMS. En Afrique la hausse atteint même les 700 %.

« 170 pays ont signalé 112 163 cas de rougeole à l'OMS »

Une augmentation alarmante. Le nombre de cas de rougeole a augmenté d’environ 300 % dans le monde au premier trimestre 2019, annonce l'Organisation mondiale de la santé (OMS), lundi 15 avril. Une hausse qui atteint les 700 % en Afrique. « A ce jour, en 2019, 170 pays ont signalé 112 163 cas de rougeole à l'OMS. L'an dernier à la même date, 28 124 cas de rougeole avaient été recensés dans 163 pays », indique l’organisation dans un communiqué avant d’ajouter qu’il s’agit de chiffres provisoires et donc encore incomplets. L’OMS estime en effet que seul un cas sur dix est signalé dans le monde.

L’OMS réaffirme l’importance des vaccins

Ressurgissant partout dans le monde, la rougeole est l’une maladie des maladies les plus contagieuses au monde. Il n’existe de surcroit aucun traitement curatif. En février dernier l’OMS alertait déjà sur l'augmentation des cas de rougeole. Une inquiétude partagée par l’Unicef et sa directrice générale, Henrietta Fore : « C'est un appel au réveil. Nous disposons d'un vaccin sûr, efficace et peu coûteux contre une maladie très contagieuse - un vaccin qui a sauvé près d'un million de vies chaque année au cours des deux dernières décennies ». A New York, le maire Bill de Blasio a déclaré l’état d’urgence sanitaire dans quatre zones du quartier de Williamsburg et ordonné une campagne de vaccination obligatoire.

Alors que pour éradiquer la maladie, la couverture mondiale devrait être de 95 %, l’OMS souligne que le taux reste bloqué à 85 % pour la première dose de vaccin et à 67 % pour la seconde dose. Cette défiance envers les vaccins qui existe dans les pays riches est notamment alimenté par des « anti-vax » qui s’appuient sur une publication de 1998 liant ce vaccin et l’autisme. Une étude pourtant contredite à maintes reprises et dont les résultats étaient plus que contestables (échantille minuscule et résultats falsifiés). Il y a plusieurs semaines, une nouvelle étude, portant elle sur plus de 650 000 enfants, réaffirmait que le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) n'augmente absolument pas le risque d'autisme.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES