Le plan Touraine ne fait pas l'unanimité auprès des jeunes médecins !

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Le plan Touraine ne fait pas l'unanimité auprès des jeunes médecins !

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Le plan Touraine ne fait pas l'unanimité auprès des jeunes médecins !

|
Consultations : 1474
Commentaires : 0
Les déserts médicaux en question !

La ministre de la Santé, Marisol Touraine a mis en place un salaire minimum de 4600 € par mois pour les futurs médecins qui décident de s’installer dans les déserts médicaux. Selon un article du quotidien le point.fr publié le 3 décembre dernier, les avis des futurs médecins sont assez disparates concernant cette nouvelle mesure. Décryptage.

Une bonne mesure selon l’Insar-IMG

La motivation des futurs médecins des déserts médicaux par un salaire de 4600 € par mois constitue « une bonne mesure » pour l’Insar-IMG. D’après le président du syndicat des internes de médecine générale, Emmanuel Bagourd durant son interview au Sipa, cette mise en œuvre s’agit d’une « bonne mesure, car elle casse l'appréhension de l'installation ».

Pour lui, cette mesure est comme une forme de stage et d’expérience pour former les jeunes médecins dans des territoires isolés et sensibles. Ainsi, il est plus aisé de remplacer les médecins partis à la retraite plus tard.

En ce qui concerne le montant de 4600 € par mois, c’est plus un symbole qu’un salaire, car comme il l’affirme que quand on s'installe, les charges ne sont pas totalement estimées à leur juste valeur. Il pense également que cette mesure est comme un parachute, l’utilisateur sera rapidement avisé qu’il peut voler indépendamment de ce matériel. Une fois qu’il est installé, il arrive à gagner les 55 000 euros et finalement, cette enveloppe ne lui sera plus utile.

Les avis contre cette mesure d’insertion

D’après le président de l’Intersyndicat national des internes des hôpitaux, Emmanuel Loeb, cette mesure affiche « un manque de cohérence ». Selon lui, un médecin peut gagner beaucoup plus que 4 600 € par mois, quel que soit l’endroit où il décide de s’exercer.

Puis, cette mesure ne soulève pas la question sur les moyens d’accompagnement des futurs médecins des déserts médicaux pour leur installation. Un avis encore plus critique de la part du SNJMG qui dénonce une mesure « inutile et inefficace » de la part du ministère.

Selon Alexandre Husson, président du Syndicat national des jeunes médecins généralistes, « le chiffre d'affaires de 55 000 euros est atteignable n'importe où en six mois ». Cette mesure n’est qu’une facette pour montrer que le gouvernement fait quelque chose, alors qu’en réalité cela ne lui coûtera rien. Pour lui, la motivation des médecins pour les déserts médicaux devra être préposée autrement, par la diminution des charges de travail entre autres.

L’avis d’Assurland : si les médecins sont de moins en moins nombreux dans certaines zones rurales, est-ce que les compagnies d’assurance santé prendront en charge également le déplacement des assurés pour se faire soigner ? Rien n’est moins sûr !

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS