Assurance santé

Le sport, un médicament qui peut booster notre santé

Publié par le , Mis à jour le 20/03/2020 à 17:48

Le sport sur ordonnance plait aux Français

Les Français et le sport, ce n’est pas l’amour fou. Mode de transport, multiplication des écrans, ils ont toutes les peines du monde à se bouger. Cependant, l’idée du sport sur ordonnance fait son chemin notamment pour les malades chroniques.

Les Français ne marchent pas assez

Les Français ne bougent pas assez. Selon les chiffres, 4 Français sur 5 ne pratiquent pas assez de sport. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette sédentarité. À commencer par le mode de transport. En effet, ils utilisent de plus en plus le métro, le RER et autres bus. Des modes de déplacements qui font chuter de 9% le nombre de pas moyen. Un taux qui dégringole à 16% pour les adeptes de la voiture ou des deux roues.

Autre explication: la multiplication des écrans. Passer deux heures devant son smartphone, son ordinateur ou sa tablette fait diminuer les pas quotidiens de 10% par tranche de 4 heures.

Selon une étude dévoilée par Attitude Prévention en 2019, les femmes Françaises sont 8 sur 10 à faire moins de 10 000 pas par jour. En moyenne, le nombre atteint péniblement 7 578 pas. Or, selon l’OMS, c’est à partir de 10 000 pas qu’une personne reste dans une bonne physique et mentale. Pire encore, 32% des femmes ne font même pas 5 000 pas quotidiens soit 30 minutes de marche. L’étude va plus loin en indiquant qu’une femme reste assise 7H25 par jour contre 7H dans le reste de l’Europe.

D’une manière générale, une autre étude a démontré que la population a bien conscience que pratiquer un sport peut être bénéfique pour la santé :

  • Ils sont 92% à penser que cela diminue les risques de troubles cardio-vasculaires.
  • 77% évoquent une diminution des risques sur les maladies respiratoires ou troubles mentaux.
  • 41% citent le sport comme une méthode préventive contre les cancers.

Le sport, une pratique qui se partage en famille : 72% des enfants qui pratiquent une activité ont des parents sportifs. De la même manière, les parents qui regardent beaucoup la télévision vont influencer les plus jeunes.

Le sport bientôt sur ordonnance ?

Pour les maladies chroniques, le sport peut-être un véritable médicament. D’ailleurs, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale estime que le sport devrait être prescrit plus régulièrement par les médecins. Diabète de type 2, maladies cardiovasculaires ou encore cancers, le sport peut-être un véritable médicament. Dans ce cas présent, le rôle du praticien est essentiel : « Il devra motiver son patient et favoriser l’engagement, l’adhésion et le maintien d’une activité physique régulière ».

Pour les plus sceptiques, sachez que le sport a déjà fait ses preuves. Cela réduit de 40% la mortalité globale pour le cancer du sein, de 30 à 35% pour une tumeur et de 25 à 30% le risque de récidive.

Les Français sont favorables à la prescription du sport. Selon un sondage TNS Sofres réalisé par la MAIF, 96% des Français estiment que la prescription par un médecin généraliste d’une activité physique adaptée lorsque l’on souffre d’une affection de longue durée (ALD) constitue une bonne idée. Sans très grande surprise, les sportives sont les plus enthousiastes à la mise en place de cette idée.  

Avec une bonne assurance santé, vous pouvez bénéficier d’un meilleur remboursement pour les frais associés à des certaines pathologies, aux dentaires et à l'optique. En réalisant un comparatif d’une assurance mutuelle, vous pourrez trouver l’offre la plus adaptée à votre profil.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES