Assurance santé

Le suédois Docly veut développer la télémédecine en France

Publié par le , Mis à jour le 20/09/2018 à 13:44

Docly souhaite accélerer sa croissance en Europe

Au lendemain du lancement de la téléconsultation remboursée en France, la plateforme de consultation en ligne Docly vient de réaliser une levée de fonds de 50 millions d’euros pour développer son activité en Europe et en métropole.

100 000 patients ont été utilisés ce service

Le suédois Docly vient de réussir une levée de fonds de 50 millions d’euros. L’objectif étant d’accélérer sa croissance à travers l’Europe et notamment en France. Docly est une plateforme de consultation en ligne qu’un patient peut consulter 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 avec un ordinateur ou un smartphone. Après avoir été interrogé sur ses symptômes grâce à un formulaire, le patient entre en contact avec le médecin. Le malade peut envoyer des messages et photos et ainsi obtenir un diagnostic et un traitement. La relation entre le médecin et le patient se fait essentiellement par écrit et non en temps réel. Crée en 2013, Docly s’est très vite imposé comme un leader en Suède avec 140 médecins partenaires et plus de 100 000 patients qui utilisent le service. Cet automne, des expérimentations seront menées dans les régions PACA et Auvergne-Rhône-Alpes pour tester l'application avec des médecins français.

L’Assurance Maladie rembourse désormais la téléconsultation

En France et plus généralement en Europe, Docly souhaite développer la télémédecine. Un marché en plein essor car l’Assurance Maladie rembourse désormais la téléconsultation. Depuis le 15 septembre 2018, tous les patients peuvent utiliser ce nouveau mode de consultation. Attention tout de même car cette consultation virtuelle ne peut être réalisée que par le médecin traitant. Les tarifs de la consultation sont les mêmes que pour un rendez-vous classique entre 23 et 58.5 euros selon le spécialiste et hors dépassement d’honoraire. La Sécurité Sociale prend 70% de la consultation en charge et la complémentaire santé s’occupe des 30% restants. Avec une moyenne de 60 jours d’attente pour obtenir un rendez-vous, l’Assurance Maladie espère que la téléconsultation permettra de diminuer les consultations inutiles mais aussi le trafic aux Urgences. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES