Assurance santé

Léché par un chien, il a dû être amputé des bras et des jambes

Publié par le , Mis à jour le 02/08/2018 à 13:47

Un chien est à l'origine de l'amputation d'un Américain de 48 ans

Comme le relate le Washington Post, un Américain a récemment dû être amputé des quatre membres après avoir été léché par un chien. Plus précisément, Greg Manteufel, quadragénaire, a été infecté par la bactérie « Capnocytophaga canimorsus » que l’on retrouve parfois dans la salive des chiens, dégradant rapidement sa santé. Coup de projecteur. 

La mort des cellules et des tissus de la victime

Au début, Greg Manteufel, peintre de 48 ans, ressentait fièvre et nausées. Aucun symptôme alarmant donc. Puis, dès le lendemain, sa température a augmenté et il a commencé à avoir des hallucinations. C’est à ce moment que sa femme Dawn l’a transporté à l’hôpital.

Les médecins ont alors découvert des ecchymoses recouvrant le corps de Greg Manteufel. Pourtant, elles étaient absentes lorsqu’ils avaient quitté leur domicile quelques minutes auparavant. Pour Dawn Manteufel, c’était comme si son mari avait été battu avec une « batte de baseball ».

Même si des antibiotiques lui ont été administrés, l'état de santé de Greg Manteufel s’est vite détérioré en raison de la formation de caillots dans ses veines et le blocage de l'afflux sanguin vers ses extrémités entraînant la mort des cellules puis des tissus. C’est pour toutes ces raisons que le corps médical n’a pas eu d’autre choix que d’amputer Greg Manteufel des bras et des jambes.

Un Français décédé après la morsure de son chien

Les médecins ont diagnostiqué la présence de la bactérie « Capnocytophaga canimorsus » dans le corps de Greg Manteufel. En pratique, cette bactérie, hébergée par la flore buccale de certains chiens, peut donner lieu à des d’infections humaines extrêmement graves en cas de défaillance du système immunitaire. D’ailleurs, ce type d’infections résulte dans 60 % des cas de la morsure d’un chien et dans les 30 % restants d’un simple léchage sur une lésion cutanée déjà présente.

A noter qu’en février 2018, un quadragénaire français avait été mordu par son chien. Après un traitement antibiotique sans effet positif et de nombreux malaises, cette personne avait fait l’objet d’une hospitalisation au sein du Centre Hospitalier Intercommunal (CHI) de Fréjus Saint-Raphaël. Présentant la même infection des tissus que Greg Manteufel, il avait perdu la vie deux jours seulement après avoir été hospitalisé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES