Assurance santé

Les bureaux de tabac prêts à vendre du cannabis réglementé

Publié par le

Bientôt du cannabis en vente chez les buralistes ?

Les bureaux de tabac s’estiment comme étant les plus légitimes à vendre du cannabis en cas de légalisation. La Confédération des buralistes réclamerait alors « l'exclusivité » de sa distribution.

Les buralistes, les plus légitimes pour vendre de la marijuana réglementée

Bientôt du cannabis chez les buralistes ? Le président de la Confédération des buralistes, Philippe Coy, a confié au Parisien qu’il estimait que son réseau était le plus légitime pour vendre du cannabis réglementé. En cas de légalisation, ce buraliste informe que lui et ses collègues seraient « prêts à en commercialiser », de manière exclusive. Ce réseau demanderait en effet « l'exclusivité » de la distribution de marijuana. « Le 18 juin, j'ai même proposé à la ministre de la Santé d'aller plus loin et de devenir le premier réseau de référence du cannabis s'il est, un jour, légalisé dans l'Hexagone », précise Philippe Coy.

Cannabidiol, cannabis : les buralistes ne veulent pas rater le coche

Pour les bureaux de tabac, distribuer du cannabis permettrait de pallier la baisse des ventes de tabac. « On est dans un plan de transformation car les ventes de cigarettes sont amenées à baisser. Il faut donc saisir toutes les opportunités », détaille Philippe Coy. Cette annonce reste toutefois prématurée. La France reste l’un des pays européens où la législation est la plus dure sur ce sujet. Dernière preuve en date, la décision de la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) de rendre illégale le CBD. Le cannabidiol, un cannabis « light », avait été légalisé par erreur. Une « zone grise du droit » selon les propos d’Agnès Buzyn, ministre de la Santé, qui avait permis à des coffee shops de vendre des produits contenant moins de 0,2 % de THC.

Les buralistes ne veulent cependant pas rater le coche en cas de nouvelle législation. « Je ne reste pas fermé sur le sujet. Si la législation s'éclaircit, nous assurerons la vente de CBD », affirme le président de la Confédération des buralistes. Une annonce qui vaut également pour du cannabis récréatif.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES