Les cancérologues vent debout contre le prix des médicaments

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Les cancérologues vent debout contre le prix des médicaments

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Les cancérologues vent debout contre le prix des médicaments

|
Consultations : 1383
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance santé : Economisez sur votre assurance santé

Mouvement de contestation né outre Atlantique, la question du tarif des médicaments commence à inquiéter les professionnels français. La Ligue contre le Cancer s’alarme face au constat que le prix des médicaments contre le cancer risque d’alourdir le déficit de l’Assurance Maladie d’ici quelques années.

Médicaments : 14 milliards d’euros le déficit en 2020

Aux Etats-Unis, un mouvement enclenché par des cancérologues dénonce les prix exorbitants des médicaments pour soigner le cancer, rendant ces traitements inutilisables pour les personnes ne bénéficiant pas d’une assurance santé privée.

Si en France la situation n’est pas aussi catastrophique, une étude du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie alerte tout de même sur le déficit de la Sécurité sociale qui pourrait atteindre 14 milliards d’euros d’ici à 2020, soit quasiment le double qu’en 2013. Ces chiffres prévisionnels s’expliqueraient notamment par la hausse des maladies chroniques (+ 2,5 % de personnes malade chaque année), mais également la fixation opaque et parfois non éthique des tarifs des médicaments.

Comment les prix des médicaments sont-ils fixés ?

Quand le prix des médicaments s'envole Selon le professeur Jean-Paul Vernant, le prix des médicaments serait fixé par les laboratoires pharmaceutique selon les capacités du marché. Exemple à l’appui, il évoque au quotidien 20 minutes le Glivec (Novartis), dont le prix a été multiplié par 3 en une dizaine d’années ; ou encore le Sovaldi (Gilead) dont le tarif élevé se justifierait en raison d’autres bénéfices contre les cancers du foie, cirrhoses, évitant les greffes hépatiques.

Autre critère de fixation des prix : les bras de fer entre les laboratoires et l’assurance maladie. Mais pour le professeur, la santé n’est pas un secteur commercial comme les autres, et doit se baser sur une transparence des couts de R&D.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS