Assurance santé

Les compléments alimentaires pour le cerveau sont inutiles voire dangereux

Publié par le

Alerte sur certains compléments alimentaires pour le cerveau

La « très grande majorité » des compléments alimentaires pour le cerveau « se révèle sans intérêt, voire dangereuse », dévoile jeudi 60 Millions de consommateurs. Pour le magazine les besoins peuvent être largement couverts par une alimentation équilibrée.

Omégas 3 et alimentation équilibrée

Les compléments alimentaires dans l’œil du cyclone. La « très grande majorité » des compléments alimentaires destinés à améliorer les performances cérébrales ou à enrayer le déclin cognitif « se révèle sans intérêt, voire dangereuse », affirme le magazine 60 millions de consommateurs, jeudi 7 mars. Si les oméga 3 comme le DHA et l'EPA présents dans ces compléments sont « indispensables au bon développement cérébral », les besoins peuvent être largement couverts par une alimentation équilibrée. Manger des fruits secs, des huiles végétales ou du poisson gras en somme.

Le magazine, qui a analysé 2 marques de lait pour bébé et 8 compléments alimentaires pour enfants, adolescents, adultes et seniors, met également en garde sur la dangerosité de certains compléments. C’est notamment le cas de certains complémentaires destinés aux enfants et contenant de la vitamine D. Si ces enfants ont reçu cette même vitamine pendant l'hiver, le risque de surdosage est présent.

Attention à la caféine contenue dans les comprimés utilisés par les étudiants

L’étude alerte aussi sur la trop grande quantité de fructose ou de sel et sur la présence de certains additifs ayant un effet laxatif. Un risque déjà évoqué dans une étude fournie par l’Académie nationale de pharmacie. Le 7 février dernier, elle dévoilait que les compléments alimentaires à base de suc d'aloé, de racine de rhubarbe ou de séné pouvaient être à l’origine de « la maladie des laxatifs », en raison de principes actifs qu’ils contenaient.

Autres compléments, autres problèmes : les comprimés utilisés par certains étudiants pour améliorer leurs capacités pourraient être néfastes. A base de caféine, ces derniers empêchent « le bon fonctionnement du processus de mémorisation » et peuvent entraîner « en cas de surdosage céphalées, anxiété, nausées et troubles du rythme cardiaque ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES