Les cotisations d'assurance santé ont augmenté de 39% depuis 2010

Publié par La rédaction d'Assurland le 30/03/2022 à 09:58 , Mis à jour le 27/04/2022 à 16:41

Au fil des ans, nous vous dévoilons les hausses des tarifs d’assurances, grâce aux données de notre Indice du Prix des Assurances de Particuliers (IPAP), qui compile plus de 6 millions de tarifs obtenus sur notre site. 

Les tarifs d'assurance augmentent-ils depuis 2010 ?

Bien sûr, cela ne vous a pas échappé : le prix des assurances des particuliers (auto, habitation, santé) augmente régulièrement chaque année. Mais est-il possible de chiffrer le cumul de ces hausses depuis dix ans ? C’est le calcul que fait justement Assurland à l’occasion de sa dernière étude.

Le constat est sans appel pour les trois produits : 

En assurance auto : +16% de hausse depuis 2010

En assurance habitation : +33% de hausse depuis 2010

En assurance santé : +39% de hausse depuis 2010

Pour vérifier si vous avez subi cette hausse, vous pouvez demander des devis d’assurance santé gratuits, et comparer les cotisations avec la vôtre. 

Après une augmentation de 39% en dix ans, la hausse se poursuit

C’est bien en assurance santé, plus encore qu’en auto et en habitation, que la hausse est la plus forte depuis 2010 : +39%. Là aussi, l’augmentation est significative au regard de l’inflation, qui n’est, en comparaison, « que » de +13,2% sur la période. 

Comment expliquer cette flambée ? Structurellement, on observe depuis 2010 une augmentation de la consommation de soins, liée en grande partie au vieillissement de la population française : ce phénomène s’accélère particulièrement depuis 2011, « avec l’arrivée à 65 ans des générations nombreuses nées après-guerre », note l’INSEE. Cette tranche d’âge représente désormais plus d’un Français sur cinq.

Mais, déjà en 2011, Assurland faisait état d’une hausse des cotisations de 6,1%, à l’époque la plus forte depuis dix ans. La logique à l’œuvre est assez aisée à comprendre : quand ils se soignent plus, les assurés sollicitent davantage leur mutuelle pour être remboursés. Pour couvrir cette dépense supplémentaire, les mutuelles augmentent d’année en année leurs tarifs.

Une population française vieillissante qui consomme de plus en plus de soins

Or, une population qui vieillit doit se soigner davantage. Il faut également noter que, les années passant, les technologies médicales progressent, et coûtent donc, elles aussi, de plus en plus cher aux assureurs. Ainsi, on remarque une augmentation continue des dépenses de santé entre 2010 et 2020, bien qu’elle soit restée modérée : +1,8% par an en moyenne sur dix ans. Pour les raisons citées, la consommation de soins et de biens médicaux continue d’augmenter plus vite que l’inflation.

Puis, en 2019, une réforme promise par le candidat Emmanuel Macron va ajouter une nouvelle dépense au bilan des complémentaires santé. Entrée progressivement en vigueur entre 2019 et 2021, la réforme du 100% Santé permet aux assurés de bénéficier d’un « reste à charge zéro » sur une série d’équipements et soins otiques, auditifs et dentaires.

Si la réforme reste pour partie mal connue, l’augmentation de la consommation de soins a malgré tout été significative : les demandes de prises en charge des soins dentaires, optiques et auditifs ont augmenté de +40% en 2021, tandis que le nombre de personnes équipées d’audioprothèses a grimpé de près de 68 % depuis le premier semestre 2019.

Or, c’est aux complémentaires santé d’assumer le remboursement de ce surcoût, aux côtés de l’Assurance maladie, ce qui pèse là aussi à la hausse sur les tarifs des contrats. Sans compter qu’un autre phénomène a de lourdes conséquences sur le bilan de mutuelles : le rattrapage des soins reportés en raison du Covid-19.

Le tournant de la crise sanitaire pour les dépenses des mutuelles

En matière de santé, il va sans dire que l’année 2020 a marqué un tournant. En raison de la crise sanitaire, les Français ont remporté nombre de leurs rendez-vous médicaux, et les reprennent massivement depuis la rentrée dernière. Ce rattrapage représente un surcoût important pour les mutuelles, qui doivent assumer également le 100% Santé et la taxe exceptionnelle d’1,5 milliard imposée par l’exécutif.

À tel point qu’au premier semestre 2021, les comptes des complémentaires étaient dans le rouge : 1,45 milliard d'euros de « déficit ». Il faut néanmoins rappeler qu’en 2020 les organismes complémentaires avaient réalisé une économie de 2,6 milliards d’euros en raison du renoncement aux soins. Toutefois, la situation financière actuelle des mutuelles fait craindre une augmentation marquée des tarifs sur les prochaines années. Selon nos prévisions, elle devrait s’établir à +2,5% cette année.

Pour contrer cette hausse, une nouvelle possibilité est néanmoins offerte au consommateur : depuis décembre 2020, il a la possibilité de résilier sans frais ni justification son contrat de santé au bout d’un an de souscription (comme cela est déjà le cas en assurance auto, moto, habitation, etc.). Une faculté de changer d’assurance santé qui devrait modérer la hausse des tarifs et permettre aux assurés d’économiser.

FAQ Augmentation des tarifs de mutuelles santé

  • Quelle augmentation des mutuelles en 2022 ?

    Selon nos prévisions, les tarifs des contrats de complémentaires santé devraient augmenter de 2,5% en 2022.

  • Des facteurs structurels pèsent à la hausse sur les tarifs des mutuelles : le vieillissement de la population et la montée en gamme des technologies médicales. Plus contextuellement, le rattrapage des soins post-Covid a également une incidence sur les cotisations.

  • Le plus simple, pour avoir une idée des tarifs pratiqués sur le marché de l'assurance santé, est d'effectuer une comparaison d'assurances en ligne. Vous obtiendrez gratuitement des devis des différentes mutuelles. 

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES