Assurance santé

Les dépenses hospitalières, premier poste de remboursement des mutuelles

Publié par le

Mutuelle santé : l'hospitalisation, premier poste de dépenses

Selon l’Observatoire 2019 de la Mutualité Française, les dépenses hospitalières sont loin d’être prises à charge par la Sécurité sociale. Les hospitalisations sont ainsi le premier poste de remboursement des mutuelles santé.

Des inégalités géographiques et selon les individus

Quels sont les principaux postes de dépenses des mutuelles ? Jeudi 19 septembre était présenté les résultats de l’Observatoire 2019 de la Mutualité Française. Et grande surprise, les hospitalisations sont en tête des remboursements. « Contrairement à certaines idées reçues, l’Observatoire montre que les dépenses hospitalières sont loin d’être supportées à 100 % par la Sécurité sociale et qu’elles sont désormais le 1er poste de remboursements des mutuelles (24 % de leurs remboursements) », a expliqué Thierry Beaudet, président de la Mutualité française (FNMF).

En France, une personne sur six (18 %) est hospitalisée au moins une fois dans l’année. Toutes n’ont néanmoins pas le même reste à charge (RAC). L’Observatoire précise ainsi que, une fois le remboursement de la Sécurité sociale effectuée, le RAC hospitalier est en moyenne de 396 € mais peut s’élever à 880 € pour les personnes de 80 ans et plus. Une situation variable selon les individus donc, mais également en fonction de la localisation. D’un département à l’autre, le RAC connaît ainsi de grands écarts. Il passe ainsi de 115 € dans le Haut-Rhin à 428 € dans l’Orne, soit près de 4 fois plus.

Selon l’Observatoire, ces inégalités géographiques s’expliquent notamment par les écarts dans les prix facturés. C’est ensuite aux mutuelles santé d’intervenir. Sur un RAC de 396 €, la mutuelle rembourse en moyenne 90 %, ce qui laisse un reste à charge final de 40 €. La réforme du 100 % santé va-t-elle régler ce problème du reste à charge ? Selon Thierry Beaudet, la réponse est non.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES