Assurance santé

Les interdictions de vente de cigarettes électroniques se multiplient

Publié par le , Mis à jour le 12/11/2019 à 16:01

Cigarettes électroniques : la cause des décès révélée

Aux Etats-Unis une étude affirme que les cigarettes électroniques pourraient « avoir des effets nocifs sur le système cardiovasculaire ». Un nouveau coup dur pour les vapoteuses alors même que des chercheurs américains pensent avoir trouvé la cause des 39 décès qui lui sont imputables outre-Atlantique.

La cigarette électronique cible d’une nouvelle étude

Depuis quelques semaines elle ne cesse de faire parler d’elle. Une étude américaine publiée il y a quelques jours sur le site de la Société européenne de cardiologie et repérée par Le Parisien estime que les cigarettes électroniques « pourraient avoir des effets nocifs sur le système cardiovasculaire ». Les chercheurs mettent en exergue « l'action de la nicotine qui augmente la pression sanguine et le rythme cardiaque, ainsi que les particules fines, qui peuvent provoquer un durcissement des artères et des inflammations ». Ces derniers affirment en outre qu’il n’est pas encore possible de considérer l’e-cigarette comme alternative sûre » au tabac.

La Chine interdit à son tour la vente de vapoteuses

Si des tabacologues comme le scientifique Jacques Le Houezec évoque une étude « à charge » et conteste ses conclusions, il s’agit d’un nouveau coup dur pour la vapoteuse. Suite à l’épidémie de maladies pulmonaires ayant frappé les Etats-Unis, les questions relatives à ce substitue à la cigarette traditionnelle se multiplient et nombreux sont les Etats à avoir pris des mesures d’interdiction.

Outre-Atlantique, le Michigan et New-York ont ainsi très rapidement décidé d’interdire à la vente les cigarettes électroniques aromatisées. Dans le Massachusetts le gouverneur a quant à lui opté pour une interdiction générale, sur l’ensemble des produits. L’onde de choc ne s’est toutefois pas cantonnée aux Etats-Unis puisque l’Inde, Singapour et plus récemment la Chine, ont eux aussi décidé de bannir l’e-cigarette.

Si en France aucune interdiction n’a encore été prononcée, les autorités sanitaires ont décidé de surveiller « la situation attentivement ». L’actualité outre-Atlantique n’a toutefois pas échappé aux consommateurs français puisque les ventes de ces e-cigarettes ont chuté de - 10 % à - 40 %.

L’acétate de vitamine E à l’origine des lésions pulmonaires

Cette étude américaine tombe d’autant plus mal que des chercheurs du Center for Disease Control and Prevention (CDC) pensent avoir trouvé la cause des nombreux décès imputables à la vapoteuse. Selon ces scientifiques, l’acétate de vitamine E, une substance huileuse, serait à l’origine de l’épidémie. « L’acétate de vitamine E ne cause généralement pas de dommages lorsqu’il est ingéré comme complément ou appliqué sur la peau. Cependant, des recherches antérieures suggèrent que lorsque l’acétate de vitamine E est inhalé, il peut empêcher le fonctionnement normal des poumons », souligne le CDC.

Cette enquête intervient quelques semaines après que le même CDC ait découvert que les e-liquides utilisés par les victimes contenaient de l’huile e-vitamine E. Interrogé à ce sujet, le professeur Bertrand Dautzenberg, tabacologue, évoquait alors de probables pneumopathies lipoïdes. Également appelée pneumopathie huileuse, cette pathologie est causée par l’inhalation de substances lipidiques.

Le CDC se veut tout de même prudent et précise que l’enquête n’est pas encore close. Les chercheurs craignent notamment que cette substance ne soit pas la seule responsable de l’épidémie de maladies pulmonaires.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES