Assurance santé

Les médecins disent non à la prescription réalisée par des pharmaciens

Publié par le

Les médecins ne souhaitent pas que les pharmaciens prescrivent des médicaments

Des médicaments délivrés par des pharmaciens ? L’idée ne passe pas chez les médecins. Les professionnels de santé tapent du poing sur la table pour dénoncer cet amendement qui porte atteinte à leur profession.  

Des pharmaciens autorisés à prescrire certains médicaments

Même si rien n’est encore acté, l’Assemblée Nationale a voté un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale permettant aux pharmaciens de prescrire certains médicaments. Plusieurs députés de la majorité ont proposé que les pharmaciens puissent délivrer des médicaments ne pouvant être vendus sans ordonnance. Les traitements de la conjonctivite, de l’eczéma ou encore de la cystite pourraient être concernés. Deux régions devraient expérimenter ce dispositif durant trois ans.

Pour les députés LREM, cet amendement pourrait ainsi pallier les déserts médicaux. Selon les derniers chiffres, les DOM à l’exception de la Réunion ainsi que les régions Centre-Val de Loire, Pays de la Loire, Nord- Pas-de-Calais, Picardie, Bretagne et la Corse sont les endroits les moins denses dans le domaine médical. Une mesure qui déplaît fortement aux médecins. Les syndicats de la profession n’hésitent pas à monter au créneau pour dénoncer cette mesure.

Les pharmaciens favorables à la mesure

Hors de question pour les médecins de toucher aux diagnostics et aux prescriptions. Dans le journal Le Monde, Patrick Bouet, président de l’Ordre national des médecins n’hésite pas à taper du poing sur la table : « On ne transforme pas le système de santé en enlevant des compétences aux médecins pour les donner à des professionnels qui ne les ont pas dans leur périmètre ou dans leur formation ». À l'inverse, les pharmaciens semblent plutôt favorables à cette mesure. Sur les traitements de la conjonctivite, de l’eczéma et de la cystite, la présidente de l’ordre des pharmaciens explique que « les demandes sont quasi quotidiennes ».

Des pharmaciens qui peuvent désormais vacciner contre la grippe. Pour le moment, il s’agit d’une expérimentation dans les régions des Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES