Assurance santé

Les noyades en baisse depuis le début de l'été

Publié par le , Mis à jour le 12/08/2020 à 15:34

Pour évitez les noyades, gardez un oeil sur les enfants

La crise du Covid-19 a eu impact positif sur les noyades. Selon le réseau de surveillance Oscour de Santé Public France, les passages aux urgences après des cas de noyades ont diminué de 22% par rapport à l’année dernière.

47% des passages aux urgences concernent les moins de 6 ans

Entre le 1er juin et le 4 août 2020, près de 596 passages aux urgences après des cas de noyades ont été recensés par le réseau de surveillance Oscour de Santé Public France. Un chiffre en baisse par rapport à l’année dernière. Il était de 723 à la même période.

La crise sanitaire actuelle est l’un des éléments qui peut expliquer cette chute du nombre de noyade (- 22%). En effet, les piscines publiques, les hôtels, les parcs d’attraction et autres bases de loisirs n’ont pu rouvrir que le 22 juin dernier. L’accès à certaines plages a aussi été restreint pour éviter la propagation du Cvirus.

L’organisme n’exclut pas que « la baisse de fréquentation touristique notamment par les touristes étrangers et les mauvaises conditions climatiques globalement défavorables ont pu jouer dans cette baisse ».

Durant la première partie de l’été, 47% des passages aux urgences ont concerné des enfants de moins de 6 ans, près de 12% pour les 65 ans et plus. Rappelons que chaque été, environ 50 noyades accidentelles vont concerner des enfants de moins de 13 ans.

Assez logiquement, ce sont les régions du littoral qui sont particulièrement touchées par les cas de noyade. Voilà pourquoi, la Corse, les Hauts-de-France, le Pays-de-la-Loire ou encore les Outre-Mer ne sont pas concernées par la baisse des chiffres.

Comment éviter les noyades ?

En cette période estivale, les Français tentent de se rafraîchir. Quoi de mieux qu'un "petit plouf" pour échapper à la chaleur ? Sur la plage, il est important de se référer aux drapeaux de baignade. Des drapeaux qui vous permettront de savoir si votre baignade peut se faire sans danger. Pour rappel, ils sont au nombre de trois :

  • Drapeau vert : baignade surveillée et absence de danger particulier
  • Drapeau orange : baignade dangereuse mais surveillée
  • Drapeau rouge : Interdiction de se baigner

Ne quittez jamais des yeux les enfants. Ne regardez pas votre téléphone ou votre tablette ! Restez toujours proche d’eux même quand ils jouent sur la plage.

Pour les adultes, il est déconseillé de boire de l’alcool avant de se baigner. Avant de rentrer dans l’eau, mouillez-vous le corps et rentrez progressivement dans la mer.

Si vous préférez la piscine à l’océan, il faudra faire preuve de vigilance en particulier avec les enfants. Là encore, il ne faut jamais les quitter des yeux.

Avant de rentrer dans le bassin, veuillez aux respects des normes. En effet, la règlementation impose la mise en place d’un système de sécurité. Le bassin creusé doit être équipé d’une alarme, d’une barrière de protection, d’une couverture de sécurité.Des protections qui ne concernent pas les piscines gonflables ou démontables.

En avril dernier, le ministère des sports a lancé une grande campagne de prévention des noyades. Les affiches rappellent les bons réflexes à avoir pour éviter des tragédies :

  • Apprenez tous à nager
  • Baignez-vous toujours avec vos enfants
  • Choisissez des zones de baignade surveillée
  • Tenez compte de votre état de forme

Quelles sont les signes d’alerte d’une noyade ?

Dans sa campagne d’information sur les noyades, le gouvernement rappelle les signes qui doivent vous alerter. Si l’enfant « n’est pas comme d’habitude après plusieurs minutes, et en particulier s’il présente l’un de ces signes, il est impératif de prévenir les secours » :

  • Fatigue ou tendance à s’endormir
  • Signes respiratoires : toux, fièvre, essoufflement ou encore lèvres bleues
  • Vomissements
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES