Les obèses opérés ne sont pas assez suivis

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Les obèses opérés ne sont pas assez suivis

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Les obèses opérés ne sont pas assez suivis

|
Consultations : 1862
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance santé : Economisez sur votre assurance santé

Loin d’être une opération anodine, la chirurgie bariatrique consiste à réduire la taille de l’estomac de la personne souffrant d’obésité. Aujourd’hui, un collectif souhaite une amélioration du suivi des quelques 50 000 patients opérés chaque année dans l’Hexagone. Explications.

13 propositions pour un meilleur suivi

En début d’année dernière, l’Académie nationale de chirurgie, qui définit les bonnes pratiques chirurgicales et contrôle les conditions de l’exercice spécifique de la chirurgie notamment, a tiré la sonnette d’alarme.

D’après elle, rares sont les « centres qui suivent encore plus de la moitié de leurs patients » deux années seulement après l’opération de chirurgie bariatrique. En écho, le Collectif National des Associations d'Obèses (CNAO) a récemment publié 13 propositions pour l’amélioration du suivi post-opératoire.

Parmi ces propositions, l’on trouve la formalisation de ce suivi à travers un contrat posant les obligations de chacune des parties conclu entre l’équipe médicale, l’établissement de soins et bien entendu le patient.

Des « maisons de l’obésité labellisées »

Le CNAO propose aussi la création de « maisons de l’obésité labellisées », l’idée étant ici de réunir sur un seul et unique site les différentes compétences indispensables à un bon suivi des malades souffrant d’obésité.

Chirurgie bariatrique : les malades opérés insuffisamment suivisActuellement, les consultations de diététiciens et de psychologues ne bénéficient d’aucune espèce de remboursement par le régime général. Or, elles apparaissent indispensables dans le cadre d’un suivi post-opératoire.

Plus loin, il s’agit d’instaurer une atmosphère relaxante et de convivialité au sein de ces maisons de l’obésité labellisées afin de favoriser les échanges entre patients dans une ambiance moins anxiogène qu’en milieu médical.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS