• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Les pharmaciens vont-ils vous vacciner ?

Publié par le

Le projet de loi Santé de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des Femmes, propose la création de la fonction d’« infirmier clinicien ». Ainsi, les infirmiers, mais aussi les sages-femmes, auront la possibilité d’effectuer des actes médicaux.

Pour que les infirmiers puissent faire davantage

Le projet de loi de Marisol Touraine reprend une exigence contenue dans le plan Cancer : la possibilité pour les infirmiers de faire plus pour les personnes atteintes de maladies chroniques.

Les infirmiers pourront diagnostiquer ces malades, réaliser une analyse clinique mais aussi prescrire des traitements ou des actes de prévention.

Plus loin, les pharmaciens pourront vacciner, en accord avec les médecins traitants, tandis que les sages-femmes pourront délivrer des patchs antitabac, décider si une IVG médicamenteuse doit être pratiquée ou encore vacciner un bébé et ses proches.

Déléguer certaines tâches à l’infirmier

Les médecins ne semblent pas mécontents de la création du statut d’infirmier clinicien, si l’on en croit Roger Rua, président du Syndicat des médecins libéraux (SML), qui affirme que cette pratique est même déjà adoptée par certains ophtalmologistes en s’appuyant sur des optométristes.

De son côté, le président de la République, François Hollande, a tenu à rassurer les praticiens lors du congrès de l’Ordre des médecins en leur indiquant que ces délégations de tâches devaient être réalisées.

A noter que ce projet de loi a une double portée : d’une part, compenser le manque flagrant de médecins généralistes en zones rurales et, d’autre part, réduire l’exclusivité réservée aux médecins en termes de traitements et d’actes médicaux. Toutefois, Roger Rua estime que le fait de permettre aux infirmiers de vacciner les patients est assez dérangeant et risque d’alimenter la rivalité entre médecins et infirmiers.

Face aux différents frais résultant de votre état de santé, mieux vaut posséder une bonne assurance santé. En effet, une telle couverture aide à prendre en charge tout ou partie de ces dépenses et de compenser le faible remboursement offert par la Sécurité sociale pour certains soins assez onéreux en optique ou en dentaire par exemple.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES