Assurance santé

Les substituts nicotiniques trop chers pour 70 % des fumeurs

Publié par le

Le remboursement de patchs anti-tabac va-t-il encourager les fumeurs à arrêter ?

Depuis le 20 mai dernier, la Sécurité sociale rembourse des patchs anti-tabac en plus de certaines gommes à mâcher. Une mesure saluée par les fumeurs qui trouvaient le prix des substituts nicotiniques trop chers. Pour 70 % d’entre eux, cela représentait un frein pour arrêter de fumer selon un sondage OpinionWay/Johnson&Jonhson.

Des patchs anti-tabac remboursés depuis le 20 mai

Le prix ne sera plus un problème. Depuis dimanche dernier, le 20 mai, la Sécurité sociale rembourse à 65 % certaines marques de patchs anti-tabac (Nicotine EG et NicoretteSkin). Pour ceux qui disposent d’une mutuelle santé, la prise en charge sera totale. Une bonne nouvelle pour les fumeurs qui aspirent à arrêter. Avant cette décision, ils devaient avancer les frais et attendre de se faire rembourse un forfait qui atteignait 150 € par an. Cette mesure traduit en tout cas la volonté accrue du gouvernement, et de la ministre de la Santé en tête, de diminuer la proportion de fumeur en France. Le remboursement des patchs venant s’ajouter à celui des gommes à mâcher Nicotine EG mis en place le 28 mars dernier.

Le coût des substituts nicotiniques jugé comme un frein à l’arrêt du tabac

Cette mesure qui intervient dans le cadre du plan « Priorité prévention » est en tout cas saluée par les fumeurs. Et encore plus par ceux qui souhaitent arrêter. Jusqu’à présent, le coût de ces substituts nicotiniques pouvait représenter un frein à l’arrêt du tabac si l’on en croit un sondage OpinionWay/Johnson&Jonhson. Selon cette enquête, révélée par Europe 1, plus de 70 % des fumeurs actuels indiquent que leur coût ne les encourageait pas à arrêter de fumer. Au contraire. « Sortir 50 euros pour une boite de patchs, ça fait une somme. A la fin du mois si l'on fait les comptes, cela revient au même que les paquets de cigarettes que l'on achète », explique une fumeuse à Europe 1. Il ne reste plus qu’à attendre pour constater si cette mesure va réellement encourager les Français à ne plus fumer.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES