Assurance santé

Les tarifs des mutuelles varient selon l'âge et le lieu d'habitation

Publié par le , Mis à jour le 04/11/2019 à 09:42

Les tarifs des mutuelles seniors sont les plus élevés

De nombreux paramètres entrent en compte lors du calcul du tarif d'une mutuelle. Le mardi 22 octobre, le comparateur en ligne meilleureassurance.com (filiale de meilleurtaux.com) a publié une étude qui met côte à côte les différents tarifs des mutuelles en fonction de l'âge et de la localisation. L'écart entre les deux extrêmes atteint 440 €.

Les retraités sont les moins avantagés

Pour son étude, meilleureassurance.com a mis en parallèle trois profils types d'assurés :

  • un salarié célibataire de 25 ans (couverture classique)
  • un couple avec deux jeunes enfants (couverture classique)
  • un couple de seniors de 60 ans (garanties renforcées)

Sans surprise, les seniors sont les grands perdants de ce système. Pour le premier profil, le tarif d'une souscription classique est de 300 € par an en moyenne. Le deuxième profil reçoit une facture de 1 052 € en moyenne, soit un montant de 263 € par personne (2 enfants + 2 parents). Enfin, pour le troisième et dernier profil comparé, la note est douloureuse : 2 560 €, soit 1 280 € par personne.

Fabien Soccio, expert santé chez meilleurtaux.com, explique ces différences de moyennes : « Les assureurs construisent des forfaits dédiés aux familles, considérant que les parents consomment peu et que l'assurance maladie prend très bien en charge les enfants. » A contrario, les seniors représentent des populations à risques pour les assureurs : ils engendrent des frais de santé souvent plus importants et ne disposent plus des avantages liés à l'entreprise s'ils sont retraités. Ils sont de facto contraints de souscrire à des contrats individuels possédant des coûts bien plus élevés que les forfaits collectifs. Et ces écarts tendent à se creuser de plus en plus avec le temps. « Le vrai problème révélé par notre étude, c'est la vitesse à laquelle les prix augmentent au cours de la vie pour atteindre des sommets : 1,5 mois de pension en moyenne pour les retraités, c'est énorme ! », s'alarme l'expert.

Des zones considérées comme plus risquées

La seconde donnée à prendre en compte lors du calcul d'un tarif mutuelle est le lieu d'habitation. L'étude montre qu'en fonction des départements, les écarts peuvent atteindre jusqu'à 440 €. Ils sont également plus prononcés pour les seniors. Ainsi, un couple de retraités paiera en moyenne 2 834 € s'il réside à Paris, mais « seulement » 2 390 € dans le Cher. À titre de comparaison, le jeune salarié célibataire recevra une facture de 323 € s'il habite à Paris ou dans les Alpes-Maritimes et de 291 € dans l'Orne ou la Saône-et-Loire. Le couple avec deux jeunes enfants recevra quant à lui la facture de 1 145 € pour Paris, contre 1 029 € pour l'Orne ou l'Ille-et-Vilaine.

Pour les mutuelles seniors, les départements les plus chers sont :

  • Paris : 2 834 € en moyenne (+273 € par rapport à la moyenne française)
  • Hauts-de-Seine : 2 815 € (+255 €)
  • Val-de-Marne : 2771 € (+211 €)
  • Seine-Saint-Denis : 2753 € (+193 €)
  • Hérault : 2 751 € (+190 €)

Toujours pour les seniors, les départements les moins chers sont :

  • Cher : 2 390 € (-171 €)
  • Indre-et-Loire : 2 393 € (-168 €)
  • Eure-et-Loir : 2 395 € (- 165 €)
  • Eure : 2 401 € (- 159 €)
  • Loiret : 2 409 € (-152 €)

Pour les familles, les départements les plus chers sont :

  • Paris : 1 145 € (+93 €)
  • Hauts-de-Seine : 1 141 € (+89 €)
  • Alpes-Maritimes : 1 138 € (+86 €)
  • Val-de-Marne : 1 138 € (+86 €)
  • Bouches-du-Rhône : 1 136 € (+84 €)

Et les moins chers :

  • Orne : 1 029 € (-23 €)
  • Ille-et-Vilaine : 1 029 € (-23 €)
  • Vienne : 1 031 € (-21 €)
  • Deux-Sèvres : 1 031 € (-21 €)
  • Nièvre et Manche : 1 032 € (-20 €)

Enfin, pour le jeune salarié, les départements les plus chers sont :

  • Alpes-Maritimes et Paris : 323 € (+23 €)
  • Hauts-de-Seine : 322 € (+22 €)
  • Val-de-Marne : 321 € (+21 €)
  • Var, Val-d'Oise et Bouches-du-Rhône : 320 € (+20 €)

Et les moins chers :

  • Saône-et-Loire : 291 € (-9 €)
  • Orne : 291 € (-9 €)
  • Nièvre, Manche, Sarthe et Mayenne : 292 € (-8 €)

Ces écarts peuvent notamment s'expliquer par les différences d'environnement existantes entre ces différents départements. « À Paris, les dépassements d'honoraires sont fréquents et très élevés. Dans certains endroits, des pathologies sont plus fréquentes du fait de l'hygiène de vie… Plus généralement, on constate que les tarifs sont plus hauts dans les grandes agglomérations », précise Fabien Soccio. Les grandes villes en général sont plus touchées par les dépassement d'honoraires et présentent plus de risques question santé. C'est pourquoi il est important de trouver une offre de couverture adaptée à son profil. Pas question par exemple de souscrire à un forfait comprenant des remboursements optiques si vous n'avez pas de problème de vue. N'hésitez pas à négocier le contrat qu'il vous faut avec votre assureur : les offres récentes sont souvent plus avantageuses que les anciennes.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES