Assurance santé

Les ventes de substituts pour arrêter de fumer en hausse depuis septembre

Publié par le

Tabac : les ventes de substituts nicotiniques en hausse

Depuis septembre les ventes de substituts nicotiniques ont explosé en France. Un phénomène qui s’explique notamment par le fait que certains de ces substituts pour arrêter de fumer soient remboursés par la Sécurité sociale.

Plus de 300 000 Français en achètent chaque mois depuis la rentrée

Un plan qui fonctionne. Alors que le « Mois sans tabac » s’achève, l'Observatoire des drogues et toxicomanies s’est penché sur les ventes de substituts pour arrêter de fumer. D’après cette étude révélée par Franceinfo, ces ventes sont en très forte progression. Plus de 300 000 Français en achètent chaque mois depuis septembre. « C'est un record, on n'avait jamais eu un nombre aussi élevé de personnes bénéficiant d'un traitement d'aide à l'arrêt », explique Aurélie Lermennier-Jeannet, de l'Observatoire des drogues et toxicomanies.

Si les ventes de substituts pour arrêter de fumer ont explosé en l’espace de trois mois, c’est notamment dû au fait que certains patches, pastilles à sucer ou gommes à mâcher sont remboursés par a Sécurité sociale. Auparavant, les personnes désirant arrêter de fumer bénéficiaient d’un forfait de 150 € par an. Un plafond qui n’existe plus depuis mai. Le gouvernement a en effet souhaité encourager la démarche en instaurant le remboursement de ces substituts par la Sécurité sociale. Actuellement 40 % des patches ou gommes à mâcher sont remboursés. Dès le 1er janvier ce seront 100 %.

Les ordonnances des médecins ont bondi de 66 %

Si les personnes souhaitant stopper la cigarette n’avancent plus l’argent en pharmacie, ils doivent se rendre chez leur médecin pour se voir prescrire une ordonnance. Des ordonnances qui sont donc logiquement en hausse de 66 % par rapport à l’année dernière. Une bonne nouvelle pour Marion Adler, tabacologue. Interrogée par Franceinfo elle rappelle que « le fait de fumer est une maladie chronique comme d'autres maladies ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES