Loi ANI : les entreprises ne passent pas par des comparateurs d'assurances

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Loi ANI : les entreprises ne passent pas par des comparateurs d'assurances

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Loi ANI : les entreprises ne passent pas par des comparateurs d'assurances

|
Consultations : 1326
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance santé : Economisez sur votre assurance santé

Alors que la généralisation de la complémentaire santé doit s’instaurer définitivement d’ici le 1er janvier 2016, tous les acteurs du marché de l’assurance tentent de s’adapter à ces nouvelles dispositions, y compris les comparateurs d’assurance santé.

Assurance santé collective : les comparateurs d’assurances ne sont pas une source  

Le gouvernement demande à chaque entreprise de distribuer une mutuelle collective à leurs salariés dans le cadre de l’accord national interprofessionnel (ANI). Cette formule collective doit proposer un panier de soin minimum et être cofinancée entre l’entreprise et le salarié.

Les entreprises doivent alors chercher une assurance santé collective qui répond aux besoins de ses employés. Et il se trouve que les comparateurs d’assurance en ligne ne sont pas le canal privilégié.

Les comparateurs ont du mal à s’adapter

A l’origine, les comparateurs se sont spécialisés dans le produit de l’assurance automobile. Mais en développant leur activité, ces outils ont peu à peu viré vers l’assurance santé individuelle.

Or, la loi ANI oblige les entreprises à souscrire une assurance santé collective. Il ne s’agit donc plus de la même cible : la généralisation de la complémentaire santé incite à cibler les salariés, et plus précisément, les entreprises. Mais cette cible reste minoritaire et les comparateurs d’assurance semblent être à la peine, notamment en termes de trafic, explique l’Argus de l’Assurance.

Les entreprises ne passent pas par les comparateurs d'assurance santé Toujours selon l’Argus de l’Assurance, les comparateurs ne parviendraient pas à séduire les dirigeants des TPE/PME, pourtant décideurs de la future couverture de santé de leurs salariés.

Une infographie de l’Argus met en évidence des différences de requêtes d’internautes entre l’assurance santé individuelle et collective. Les recherches concernant le collectif restent dérisoires par rapport à l’assurance santé individuelle.  Ainsi Comparadise comptabiliserait 2000 requêtes sur la santé collective, et 60 000 sur de l’individuel ; le Lynx entre 800 et 1 200 requêtes sur du collectif et 50 000 sur de l’individuel. Assurland.com n’observerait qu’environ 800 requêtes sur des assurances santé collectives et le chiffre sur l’individuel n’est pas renseigné. 

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS